Confinement : les constructions en pause

Le confinement lié à l’épidémie de COVID-19 a mis les chantiers à l’arrêt. Et les mesures annoncées par le gouvernement pour maintenir l’activité du BTP ne font pas l’unanimité auprès des acteurs de la construction. Une situation complexe pour les professionnels de l’immobilier… Quelques conseils pour garder le cap.

Confinement : les constructions en pause
Confinement : les constructions en pause

Si vous avez acheté un bien immobilier neuf et que vous attendez la livraison, il y a de fortes chances pour qu'elle prenne du retard en raison des mesures de confinement prises par le gouvernement pour limiter au maximum la propagation du COVID-19. Explications.

Attendre les directives gouvernementales et professionnelles

Le conseil n’est pas neuf en cette période de crise sanitaire mais il demeure le plus sensé : attendre. Dans un communiqué du 21 mars dernier, signé par 7 ministres et secrétaires d’Etat et par les 3 organisations professionnelles du BTP, le gouvernement a annoncé la mise en place prochaine de mesures permettant la reprise des chantiers.

D’ici là, « la CAPEB appelle tous les chefs d’entreprise, en dehors des urgences, à attendre de disposer des recommandations, officiellement validées par les pouvoirs publics, avant d’envisager une reprise des chantiers. »

Le syndicat patronal de l’artisanat du bâtiment appelle également « chaque chef d’entreprise, avant de procéder à une reprise d’activité de son entreprise, à s’assurer, chantier par chantier, que l’ensemble de toutes les recommandations peuvent effectivement être respectées. Dans le cas contraire, et pour préserver la santé de nos salariés qui est une priorité absolue, le chantier ne doit pas reprendre. »

Se rapprocher des organisations professionnelles du BTP

Afin de connaître les dernières actualités, les recommandations en vigueur et de répondre à des questions pratiques (qu’elles soient d’ordre sanitaire ou légal), n’hésitez pas à vous rapprocher d’autres professionnels de la construction et de syndicats comme la CAPEB, qui met à disposition sur son site une rubrique spéciale ainsi qu’une boîte à outils consacrées au COVID-19.

Privilégiez la sécurité avant tout pendant le confinement

« La priorité est la santé des salariés », a souligné Patrick Liébus, président de la CAPEB. « Hors de question d’envoyer sur les chantiers des salariés qui pourraient transmettre ou être affectés par ce coronavirus. »

Il réitère également son « refus catégorique de voir aller sur les chantiers les apprentis, tous ceux qui sont en formation ou en stage dans nos entreprises » et rappelle aux chefs d’entreprise qu’ils ont le droit de refuser d’aller travailler dans les circonstances actuelles : « Chefs d’entreprise, si vous décidez d’aller sur les chantiers, donnez à vos salariés tous les moyens de se protéger eux-mêmes et ceux qui les entourent. Vous seuls pouvez décider d’aller sur les chantiers, personne ne peut vous y obliger. »

Enfin, il est évident que cela implique aussi de respecter les positions des clients ne souhaitant pas la reprise des chantiers : « le secteur du bâtiment, et particulièrement nos entreprises, travaillent chez des clients qui sont eux-mêmes confinés et refusent catégoriquement la venue de nos entreprises », précise encore Patrick Liébus. La reprise de l’activité annoncée est donc pour le moment à prendre avec les plus grandes précautions, selon les professionnels du milieu.

Services