Comment financer l’achat d’un logement neuf ?

VIDEOS. Prêt régionaux, dispositifs gouvernementaux, emprunts classiques… les trucs et astuces pour boucler son financement.

Comment financer l’achat d’un logement neuf ?
Comment financer l’achat d’un logement neuf ?

Acheter dans le neuf n’est pas une mince affaire. Les prix sont souvent plus élevés que dans l’ancien, quelques soient les villes. Pourtant, si les taux amorcent leur remontée, le contexte actuel demeure propice à l’acquisition d’un bien, pour les personnes en capacité. Et s’il vous manquait quelques euros, des solutions existent.


Les prêts immobiliers classiques


Le crédit reste la meilleure option pour financer votre acquisition si vos finances personnelles ne suffisent pas. Les taux remontent, certes, mais restent bas dans le neuf, avec 1,40 % en moyenne, toutes durées confondues, hors frais d’assurances, pour cette catégorie d’achat. De quoi se faire plaisir, à en croire l’observatoire Crédit Logement / CSA : "Le coût moyen des opérations réalisées augmente toujours à un rythme soutenu (+ 4,3 % en 2016 après + 1,9 % en 2015)".

Le conseil : Pour obtenir le meilleur taux, suivez ces 5 règles : un taux d’endettement faible (inférieur à 33 % de vos revenus totaux) ; une banque correspondant à votre profil ; un peu d’apport personnel (entre 10 % et 20 % de la somme totale) ; une situation professionnelle stable (CDI de préférence) ; des relevés de compte impeccables (les trois derniers mois en priorité).

Enfin, n’oubliez pas les autres formules de prêts, comme le prêt relais qui permet d’emprunter pendant qu’on vend un logement ou le prêt accordé par une caisse de retraite ou une mutuelle, tout comme le prêt épargne logement, obtenu grâce à un plan d'épargne logement (PEL) ou un compte épargne logement (CEL).


Les prêts locaux


On l’ignore trop souvent mais les villes, départements et régions favorisent souvent l’accession à travers des prêts aidés, notamment dans le neuf. La plupart de ces dispositifs sont tournés vers les ménages aux faibles revenus où les primo-accédants. Ces aides sont régulièrement mises à jour à la hausse ou à la baisse, renseignez-vous donc à tous les échelons administratifs pour être sûr qu’un mécanisme de soutien n’existe pas là où vous souhaitez acheter, afin de vous aider à boucler votre budget.


Le saviez-vous : à Lyon, le plan 3A offre une subvention, sous conditions de ressources aux acquéreurs d’un logement neuf. L’Eurométropole de Strasbourg en fait autant, tout comme la ville de Toulouse avec le dispositif Premier Logement. L’ensemble de ces aides s’ajoutent aux prêts classiques ou subventions de l’Etat type prêt à taux zéro.

Les aides gouvernementales


Là encore, n’hésitez pas à recourir au prêt à taux zéro renforcé en 2016 (voir vidéo). Ce dernier prend fin au 31 décembre 2017, ce qui vous laisse un an pour le solliciter. Même situation pour le dispositif d’investissement locatif Pinel. Certaines municipalités situées en zone C vont, à titre expérimental pour l’année 2017, proposer ce type d’aide aux acquéreurs/investisseurs qui la requiert.







Enfin, n’oubliez pas tous les autres prêts aidés nationaux, presque tous cumulables avec les deux dispositifs ci-dessus : prêt conventionné d'accession sociale (PAS) ; prêt Action logement (ex-1% logement), prêt accordé aux fonctionnaires…