Bien investir dans un logement en Europe

Fiscalité plus attractive, prix souvent moins élevés, réelle qualité de vie… Acheter à l’étranger séduit de plus en plus de Français. Mais où s’installer et quelles sont les règles pour investir ? Suivez le guide.

Bien investir dans un logement en Europe
Bien investir dans un logement en Europe

Partir vivre ailleurs que dans l’Hexagone… Beaucoup d’entre nous en rêvent. Et certains, de plus en plus nombreux, se lancent dans l’aventure. Plus de 250 000 seniors auraient déjà franchi le pas. D’autres s’y préparent en investissant dans un logement qu’ils occuperont plus tard. A cela, de nombreuses raisons. Tout d’abord, la hausse du coût de la vie en France et la baisse inexorable des retraites, qui ampute le pouvoir d’achat des seniors. Il n’est pas rare qu’un cadre qui gagnait 4 000 à 5 000 euros par mois voit sa retraite divisée par deux en raison de la sacro-sainte règle des vingt-cinq meilleures années ! Or, avec un pouvoir d’achat sérieusement écorné, les Français cherchent des solutions pour adoucir leurs vieux jours. Et de ce point de vue, partir vivre à l’étranger peut constituer une alternative intéressante. Nombre d’entre eux se sont installés dans les pays du Maghreb, en Espagne, au Portugal ou dans des contrées plus lointaines (Thaïlande, île Maurice…) durant la dernière décennie. Mais certains pays, du fait de leur instabilité politique (Tunisie notamment) ne font plus recette. D’où un regain d’intérêt pour les pays de l’Union européenne. A commencer par le Portugal, l’Espagne, la Croatie ou encore la Grèce. D’autant qu’on y trouve le soleil, la mer et des prix beaucoup plus bas qu’en France, tant pour le quotidien que pour se loger.


Ces expatriations sont parfois facilitées par une fiscalité incitative. C’est par exemple le cas du Portugal. Cela étant, si vous souhaitez emboîter le pas à ces seniors qui partent à l’étranger, sachez qu’une installation dans un autre pays que le sien ne s’improvise pas. Car elle peut avoir des conséquences non négligeables, notamment sur votre régime matrimonial et les règles de succession. Par exemple, si vous êtes marié sous le  régime de la communauté – qui s’applique lorsque vous n’avez pas fait de contrat de mariage –, ce régime, hors de nos frontières, ne sera pas forcément reconnu. « Il y a mutabilité automatique du régime matrimonial au bout de 10 ans, explique Marion Chapel-Massot, responsable gestion privée au cabinet Equance. Le régime légal du lieu de résidence est alors adopté, sauf en cas de déclaration de régime matrimonial applicable ou de contrat de mariage".


De plus, en ce qui concerne les successions, depuis le 17 août 2015 et dans tous les pays de l’Union européenne (sauf le Royaume-Uni, l’Irlande et le Danemark), la loi de résidence habituelle du défunt s’applique à l’ensemble de sa succession. « La loi civile de “dernière résidence habituelle” est appliquée à l’ensemble de la succession, poursuit Marion Chapel-Massot, c’est-à-dire à l’intégralité du patrimoine selon la loi du pays de résidence du défunt. Cela évite le morcellement de la succession et les conflits de lois qui pourraient en découler. Toutefois, dans le cas où la loi de la nationalité serait plus favorable aux héritiers, il est possible de faire une déclaration de loi successorale applicable par voie testamentaire auprès d’un notaire. » Avant de prendre la décision de vous expatrier, pensez aussi à faire le point sur votre patrimoine en France. Sachez en effet que, pour être résident fiscal à l’étranger, certaines conditions s’imposent (voir Focus ci-contre). N’oubliez pas, non plus, que vous aurez de nombreuses démarches à effectuer (Sécurité sociale, banque, assurances…).


 

Les prix dans quelques pays et capitales au 31/03/15
Pays Tendance 1er semestre 2015 Nombre de ventes Prix/m2 national Evolution sur 1 an Capitale Prix/m2 Evolution sur 1 an
Allemagne = 700 000 1513 + 2,2 % Berlin 3 500 - 1,4 %
Autriche = 85 000 3 240 - 0,3 % Vienne 4 800 - 1,0 %
Belgique = 130 368 2 066 0,0 % Bruxelles 2 500 + 2,0 %
Bulgarie - 217 915 447 + 0,4 % Sofia 767 + 1,4 %
République tchèque + 101 600 831 + 1,5 % Prague 1 645 + 1,6 %
France = 707 000 2 475 + 1,4 % Paris 7 940 - 0,1 %
Pays-Bas + 116 623 1 957 - 1,0 % Amsterdam 3 414 + 2,1 %
Portugal + 150 000 1 011 + 0,5 % Lisbonne 1 225 + 1,3 %
Suède = 151 500 2 395 + 5,0 % Stockholm 4 410 + 6 %
Suisse - 55 000 5 350 0,0 % Berne 9 800 0,0 %

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur