A Alfortville, une offre de logements neufs en léger ralentissement

Partie prenante, avec Créteil et Limeil- Brevannes, de la communauté d'agglomérations de la Plaine Centrale, Alfortville. A 7 kilomètres de Paris (et 20 minutes de Châtelet-les Halles par le RER D), la commune est elle aussi chérie des acquéreurs. Depuis 1999, l'offre ne faiblit pas et huit programmes sont à l'affiche actuellement. Avec 36 000 habitants et l'originalité de posséder des limites administratives matérialisées par la Seine, la Marne, la ligne SNCF et l'A 86, elle attire les acheteurs avec des prix attractifs en ces temps de flambée immobilière : on trouve des petits 3-pièces à partir de 176 000 €, une opportunité rare en première couronne. Elle développe d'autres atouts : en plus de ses kilomètres de promenade piétonne sur les bords de la Marne, la commune a obtenu 4 fleurs au concours national des villes et villages fleuris. Elle a aussi un bon niveau d'équipements scolaires et sportifs et de nombreux lieux de rendez-vous à la culture, avec notamment deux théâtres, deux musées et un conservatoire municipal de musique. Elle poursuit ses efforts en la matière. La construction d'une médiathèque et d'une salle de spectacles de 400 places vient de débuter. Elles devraient être livrées en 2007. "Nous avons à coeur d'éviter les trop grosses opérations pour ne pas fragiliser le tissu urbain et social, prévenait cependant Joseph Loreau, maire-adjoint à l'urbanisme, au patrimoine et à la voirie dans un récent numéro de l'Indicateur Bertrand. Le nouveau plan local de l'habitat (PLU) prévoit une diminution des hauteurs de constructions autorisées".

A Alfortville, une offre de logements neufs en léger ralentissement
A Alfortville, une offre de logements neufs en léger ralentissement

En projet : 250 logements par an.


Faute de foncier et limitée, malgré les nouvelles infrastructures, par les capacités d'accueil de nouveaux arrivants, la construction va légèrement ralentir, pour se maintenir autour de 250 logements chaque année. Pour l'heure, Expansiel Promotion y affiche les Terrasses de Seine, à deux pas des bords du fleuve et sur un vaste jardin paysager. Les 63 appartements de la résidence, du studio au 5-pièces duplex, sont pour la plupart dotés d'un jardin privatif, d'une terrasse ou d'un balcon. Avec des studios à partir de 113 300 € et des 3-pièces pour environ 192 000 €, le programme profite de tous les équipements recherchés (groupe scolaire, commerces ...) et de la proximité des ponts d'Ivry et de Charenton. Un bus au pied de la résidence mène au métro Maisons- Alfort Ecole Vétérinaire. Dans le quartier de l'Ile Saint-Pierre, légèrement en retrait des quais dans la direction du Pont du Port à l'Anglais, MJS Immobilier a posé les premières pierres des Madrilènes, une petite résidence de 19 logements du 2 au 4-pièces à l'angle de la rue E. Dolet et de la rue de Madrid. Annoncé pour le 3e trimestre 2006, "le programme dispose de 6 appartements libres, pour un prix moyen de 3 900 €/m2, explique la commerciale en charge du programme. Une maison est toujours en vente. Sur la rue de Madrid, elle est proposée 470 000 €, pour 100 m2 habitables avec deux places de parking et un balcon". Rue Emile-Zola, c'est un bel immeuble de 32 appartements que propose Kaufman & Broad. Près des écoles, des commerces et desservis par bus, il y reste quelques opportunités, à partir de 154 000 €. Quelques 3-pièces sont disponibles, entre 342 000 et 382 000 €. Deux 5-pièces sont en vente entre 378 000 et 424 000 € pour une superficie de 101 à 118 m2. Rue Paul-Vaillant-Couturier, deux programmes sont à l'affiche : au 44, LW Pierre vient de lancer la commercialisation d'une résidence de standing, du 2 au 4-pièces pour une livraison au 2e semestre 2007. "L'école maternelle est juste en face, il y a un collège à proximité et le marché couvert est à deux pas, précise Françoise Derlon, responsable de la commercialisation du programme. Sur les 21 appartements proposés, il reste une dizaine de 3-pièces, à partir de 214 000 €, parking en sous-sol inclus". Plus haut, au n°195-197, Promogim réalise deux petits bâtiments d'architecture classique, prolongés par un espace vert planté. Baptisé le Coeurville, il dispose d'appartements spacieux, jusqu'à 68 m2 pour un 2-pièces et 74 m2 pour un 3-pièces, vendu 285 000 €. "Côté rue, ils bénéficient d'une exposition sud pour l'un et ouest pour l'autre, précise le service commercial. En coeur d'îlot, les habitants profitent du calme de jardins arborés". Et de poursuivre, "l'immeuble principal dédie ses deux premiers niveaux à des duplex de 3 ou 4-pièces, tandis que le second abrite des appartements traversants est/ouest". Rue Louis-Blanc, Nexity Appolonia construit la Villa Voltaire. Avec de nombreux appartements en duplex, de larges baies vitrées et des mezzanines, les appartements sont prolongés d'une loggia, d'une terrasse ou d'un balcon ou encore d'un jardin. De nombreux 3-pièces sont disponibles, entre 46 et 62 m2, pour 176 073 et 232 404 €.


Sur la Seine, quai Jean-Baptiste Clément, Kaufman & Broad doit livrer au 3e trimestre 2007, Quai 55. Dans un immeuble à la Mansart, 23 appartements se déclinent du studio au 5-pièces duplex avec vue sur le fleuve, commercialisés au prix moyen de 3 601 €/m2. Les 3-pièces oscillent de 218 000 et 254 000 €. Les six 4-pièces libres sont proposés à partir de 296 000 €, pour une superficie allant jusqu'à 97,84 m2. Toujours sur les quais, face au Pont du Port à l'anglais, Somap est en train de construire les Rives d'Alfortville. Soleil, vue imprenable sur la Seine et le Pont du Port à l'anglais... La résidence compte une quarantaine de logements, vendus entre 3 800 et 4 000 €/m2. Elle commercialise encore des 2, 3, 4-pièces et un 5-pièces de 463 000 € avec un parking de 12 000 €. Somap va lancer un nouveau programme en plein centre-ville, proche de la mairie, d'une quarantaine d'appartements. Le quai Blanqui termine son lifting. Le Conseil Général aménage progressivement ses 77 kilomètres de bords de Seine et de Marne en paysages classiques ou champêtres. Après les bords de Seine, à Choisy-le- Roi et Villeneuve-le-Roi et les bords de Marne à Saint-Maurice et Champigny, il se concentre sur Alfortville. Ses travaux d'embellissement permettent aussi de protéger les berges contre l'érosion et de prévenir le secteur contre des inondations.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur