3 questions à Emmanuel Lamy

Maire (UMP) de Saint-Germain-en-Laye.

3 questions à Emmanuel Lamy
3 questions à Emmanuel Lamy

Saint-Germain édifie un nouveau quartier. Quels en sont les enjeux ?


Saint-Germain-en-Laye possède le plus grand territoire communal des Yvelines, mais à 80% inconstructible en raison de la forêt. C’est une ville dense, dont l’immobilier est l’un des plus chers d’Ile-de-France. D’où la nécessité de construire, car une ville qui ne construit pas régresse. L’arrivée du tramway en 2018 a été l’étincelle qui nous a conduits à la requalification de la friche des établissements des frères Pereire, en lisière de la forêt. Ce quartier, baptisé « Lisière Pereire », sera à sept minutes en tramway de la gare RER A. Il comporte 400 logements, réalisés par Les Nouveaux Constructeurs et Franco-Suisse, dont une centaine pour les étudiants de l’Institut d’études politiques, implanté à côté. 20000m2 de bureaux, des commerces, une crèche, un hôtel et un EHPAD en feront partie, de même que le siège européen de Bose, en construction. Nous devons relever le défi de réussir un écoquartier, pour lequel nous avons demandé la labellisation, et la transition avec les quartiers anciens environnants très résidentiels, lotis sous Napoléon III par les frères Pereire.


 


Quelle architecture édifier dans une ville aussi historique ?


Nous sommes attachés à notre identité historique, mais aussi à un modernisme de bon aloi. Saint-Germain accueille nombre d’entreprises et n’est pas une ville endormie. L’architecture de la Lisière Pereire sera classique, élégante et discrète. Au terme d’un concours très exigeant, nous avons retenu l’urbaniste Jacques Ferrier, dont le projet de terrasse sur la forêt rappelant celle de Le Nôtre nous a séduits.


 


Mais la ville n’est-elle pas un peu à l’écart du Grand Paris ?


Un de mes engagements les plus forts est au contraire d’inscrire Saint-Germain dans le Grand Paris. Je suis membre du bureau du syndicat mixte Paris Métropole. Au 1er janvier, nous ferons partie d’une intercommunalité puissante de 350000habitants allant jusqu’à Bezons, en limite du Grand Paris. Des investissements vont améliorer le RER A. Eole apportera un ballon d’oxygène et le tramway nous reliera à Versailles et Cergy. Le Grand Paris est une idée porteuse qui n’est plus discutée mais discutable. Ceux qui ne s’inscriront pas dans cette dynamique risquent de sou! rir pour attirer de la richesse et des emplois.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur