"Home" : la plus haute tour résidentielle à Paris depuis 45 ans

L’opération, d’un montant de 24,5 millions d’euros, comprend près de 200 logements ainsi qu’un restaurant gastronomique.

"Home" : la plus haute tour résidentielle à Paris depuis 45 ans
"Home" : la plus haute tour résidentielle à Paris depuis 45 ans

C’est la première tour d’habitation de plus de 50 mètres dans la capitale depuis 1970. Un exploit dû à la révision, par le Conseil de Paris, le 16 novembre 2011, des règles d’urbanisme pour le secteur Masséna-Bruneseau dans le 13e arrondissement. Depuis ce "déplafonnement", la ville autorise les projets résidentiels de plus de 50 mètres et les tours de bureaux allant jusqu’à 180 mètres, à sortir de terre.

Un programme mixte

L’une des caractéristiques de ces deux immeubles de treize étages réside dans l’offre mise à la disposition des particuliers. Ils proposent à la fois 92 logements sociaux et 96 en accession, du studio au cinq pièces.


Les montants des habitations à loyers modérés (HLM) correspondent à ceux du parc social. Par exemple, pour un logement de type PLA-I, le prix du mètre carré est de 5.94 euros. Si l’on veut obtenir le loyer d’un deux pièces de40m², il suffit d’effectuer le calcul suivant : 5.94 x 40 = 237.60 euros.

Pour l’accession, seules les deux pièces sont encore disponibles dans les bulles de ventes. Des résidences dont les prix vont de 475 000 et 500 000 euros pour 52,19 m², soit un prix du mètre carré oscillant entre 9100 euros  à 9600 euros.

Rompre avec la répétition

Sur le plan architectural, les cabinets Hamonic+Masson et Comte Vollenweider ont opté pour une composition particulière à chacune des tours du programme. La première fait penser à un gradin ou un escalier tandis que la seconde ressemble à un bâtiment feuilleté qui se transforme au fil des étages.

"Nous avons voulu supprimer le sentiment de répétition dans ce programme", précisent les architectes. "Les appartements se superposent, mais avec une qualité propre à chacun, donnant ainsi un fort sentiment d’unicité. La performance réside dans le fait qu’il n’y a aucun sentiment de répétition pour un programme de 200 logements."

Entièrement écologique (les bâtiments remplissent les objectifs de consommation énergétique de la labellisation BBC-Effinergie), "Home" a coûté près de 24,5 millions d’euros.

Le restaurant gastronomique, situé au rez-de-chaussée, ouvrira ses portes à l’été 2015.

Crédit photo : Takuji Shimmura et Milene Servelle

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur