• Le Figaro.fr
  • Actu
  • Le Scan Politique
  • International
  • Économie
  • Bourse
  • Décideurs
  • Le Scan Éco
  • Sport 24
  • Le Scan Sport
  • Culture
  • Lifestyle
  • Madame
  • Figaro Store
  • FigaroTV
  • TVMag
  • Santé
  • Étudiant
  • Figarochic.cn
  • Histoire
  • Nautisme
  • Golf
  • Figaroscope
  • Voyage
  • Enchères
  • Vin
  • Jardin
  • Météo consult
  • Annuaire santé avec PagesJaunes
  • Le particulier
  • Cadremploi
  • La chaîne météo
  • Keljob
  • Kelformation
  • Ticketac
  • Cplussur

Crowdfunding Immobilier : 9,3 % de rendement locatif moyen en 2020 

[Publi-rédactionnel] Investir dans l’immobilier locatif en crowdfunding est la tendance forte et rentable du moment. Face à la concurrence des plateformes, « Grapen Invest », la dernière-née du secteur, mise sur un adossement à la blockchain pour générer des investissements plus liquides et attractifs. Explications.

Crowdfunding Immobilier : 9,3 % de rendement locatif moyen en 2020 
Crowdfunding Immobilier : 9,3 % de rendement locatif moyen en 2020 

Le crowdfunding immobilier : un outil intéressant pour se diversifier

Après les parkings et boxes, c’est aujourd’hui le crowdfunding immobilier qui séduit les investisseurs avides de rendements locatifs élevés. S’il reste encore un investissement de niche, le crowdfunding immobilier attire aujourd’hui un public de plus en plus large et a même établi des records en 2020, lui conférant le statut de placement des plus rentables du moment, avec un rendement moyen de 9,3 % pour les épargnants.

Le crowdfunding immobilier, aussi appelé financement participatif immobilier, consiste à réaliser une levée de fonds auprès d'investisseurs particuliers afin de financer un projet dans le secteur immobilier. Et si ce type d’investissement attire autant les particuliers, c’est notamment pour sa capacité à s’ouvrir à tous les budgets. Avec des « jetons » accessibles à partir de 10, 50 ou 100€ pour certains des plus petits projets, il devient un investissement grand public, à même de drainer à la fois les investisseurs en recherche de diversification comme les petits épargnants.

Une opportunité que saisit aujourd’hui « Grapen Invest » en lançant la première plateforme de crowdfunding immobilier associée à la blockchain. Ce qui change ? La possible cession des jetons sur les marchés secondaires et donc la plus grande liquidité potentielle du placement, en sus de rendements locatifs moyens estimés entre 6 et 10 % par an pendant 10 ans.

Liquidité et sécurité : le pari de Grapen Invest qui associe la blockchain au crowdfunding immobilier

S’il existe déjà quelques dizaines de plateformes de crowdfunding immobilier en France, « Grapen Invest » est aujourd’hui la seule qui associe ce mécanisme à la blockchain, soit une base de données transparente, disposant d'un haut niveau de sécurité et fonctionnant sans organe central de contrôle. Cet adossement implique que chaque donnée inscrite dans la base ne peut être modifiée ou falsifiée.

L’objectif ? Permettre aux investisseurs de disposer de « jetons » plus liquides que les parts habituelles, à même d’être revendus sur les marchés secondaires. Une innovation revendiquée par la plateforme qui propose des rendements locatifs potentiels intéressants sur 10 ans d’un côté, entre 6 et 10 % pour chaque projet, mais aussi la possibilité de revendre les jetons – soit les droits à recevoir une quote-part des revenus locatifs d’un bien par exemple – à court ou moyen terme sur les marchés secondaires, à un prix potentiellement supérieur au prix d’achat. Si le risque fait donc partie de cet  investissement, il peut cependant être accepté au regard du rendement potentiel et de la faible mise de départ, à partir de 10€ par jeton pour certains des plus petits projets.

En investissant dans des petites et moyennes villes françaises, « Grapen Invest » mise en outre sur des emplacements moins chers à l’achat que les grandes agglomérations, à fort rendement locatif mais aussi et surtout à fort potentiel de développement. La plateforme entend ainsi profiter de la marge d’augmentation des loyers et de l’attractivité des petites villes, en s’éloignant des zones tendues dans lesquelles le plafonnement des loyers devient une réalité. 

 

Les « Tokens » : un investissement à moindre frais que les SCPI

Pour se positionner comme une alternative rentable face aux SCPI, qui impliquent des frais de gestion et des commissions de souscription, le modèle de « Grapen Invest » repose sur des frais uniques à hauteur de 2,5 %, intégrés au prix d’achat du jeton, ou « Token » en anglais. Les frais réduits ainsi que le faible investissement de départ sont donc des arguments de taille pour convaincre les investisseurs.

 

Mais c’est surtout la possibilité de sortir du contrat avant sa clôture qui positionne la nouvelle plateforme en pionnière et ajoute un niveau d’intérêt certain au placement. Car si la mise peut être récupérée au bout de 10 ans lors de la mise en vente du bien, en sus des rendements locatifs variables perçus chaque trimestre, semestre ou chaque année suivant les projets, la vente des jetons sur les marchés secondaires offre une opportunité financière supplémentaire. Côté fiscalité, c’est le Prélèvement Forfaitaire Unique de 30 % qui s’applique sur ces revenus, autrement dit la fameuse Flat Tax. Il est à noter que ces investissements en « Jetons » ne sont pas à incorporer, à ce jour, à l’assiette du calcul de l’IFI, l’Impôt sur la Fortune Immobilière.

 

Avertissement : Les offres de financement participatif comportent certains risques, et en particulier le risque de perte totale ou partielle des sommes investies.

 

* Ce contenu publi-éditorial vous est proposé par SAS GRAPEN INVEST. La rédaction du Figaro n’a pas participé à sa conception. 

Services