Investir en Auvergne-Rhône-Alpes : les 3 points clés

Que les investisseurs se rassurent : le marché de l’immobilier en région Auvergne-Rhône-Alpes se porte mieux que jamais. Avec des tarifs sensiblement similaires à la moyenne nationale, une grande attractivité économique et un marché de l’emploi au beau fixe, tous les indicateurs sont au vert pour investir dans l’immobilier, que ce soit à Grenoble, à Villeurbanne et, bien évidemment, à Lyon, la valeur sûre de la région.

Investir en Auvergne-Rhône-Alpes : les 3 points clés
Investir en Auvergne-Rhône-Alpes : les 3 points clés

Un marché immobilier dans la moyenne nationale

Le marché immobilier en Auvergne-Rhône-Alpes est sensiblement similaire à celui de la France dans son ensemble. Selon les Notaires de France, on a compté environ 60 000 transactions dans l’ancien entre juillet 2017 et juin 2018. Pour celles-ci, le prix médian était de 2 110 €/m2, avec des prix variant en moyenne entre 1 440 et 3 000 €/m2. De son côté, Century 21 estime que les tarifs pratiqués sont légèrement supérieurs.

Avec un prix moyen de 2 414 €/m2 et une acquisition moyenne à 212 880 €, la région est dans les standards nationaux (2 595 €/m2 et 213 705 € par acquisition).

Les acheteurs et investisseurs acquièrent en moyenne un logement d'une surface de 90 m2 et la transaction se déroule en 99 jours. Le marché immobilier en Auvergne-Rhône-Alpes est principalement animé par une catégorie CSP en particulier : les employés et les ouvriers.

À eux seuls, ils réalisent 46,4 % des transactions. L'acquéreur est également relativement jeune puisque 49,1 % des acheteurs avaient moins de 40 ans en 2018.

Un attrait économique qui profite aux investisseurs

Avec un PIB de 244 049 milliards d'euros en 2018, l'Auvergne-Rhône-Alpes est la seconde région française la plus riche et la quatrième à l’échelle de l'Union européenne. Si la région compte près de 609 000 entreprises selon la Chambre de commerce et d'industrie, c'est principalement dû à ses nombreux pôles de compétences, à son cadre de vie et à sa population jeune et active.

Plusieurs chiffres traduisent le dynamisme de la région et son intérêt pour les investisseurs immobiliers. Avec un taux d'emploi national de 65,8 %, elle dispose de 2,1 points de plus que l'ensemble de la France.

L'Auvergne-Rhône-Alpes est également une région qui séduit les étudiants : ils étaient plus de 300 000 sur le territoire entre 2017 et 2018. Tandis que l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry accueille près de 10 millions de passagers, la région a cumulé 178 millions de nuitées touristiques en 2016.

On notera enfin que la région abrite plus de 2 800 détenteurs de brevets et est à l'origine de 20,5 % des brevets déposés en France. Autant d'indicateurs de la bonne santé de la région.

Des investisseurs qui ouvrent de nouvelles perspectives

La bonne santé économique de la région Auvergne-Rhône-Alpes devrait se prolonger selon toute vraisemblance. Pour preuve, le territoire est désormais le second pôle français d'investissement pour les étrangers selon Business France. En 2017, les projets venus de l'étranger ont augmenté de 16 %, soit un total de 154 projets d'entreprises internationales.

Conséquence : ce sont près de 4 400 emplois qui ont été créés, soit une progression de 20 % sur un an. Une tendance qui confirme le leadership de l'Auvergne-Rhône-Alpes dans le domaine de l'industrie avec 500 000 emplois et sa seconde position en matière d'importation et d'exportation.

Immobilier neuf : Quels sont les secteurs à privilégier dans le Grand Lyon ?

Franck Vignaud du baromètre de l'immobilier répond à l'occasion de l'émission les Clés de l'Immo sur Figaro Immo, présentée par Olivier Marin. Ici, des conseils pour investir dans le neuf à Lyon avec un budget compris entre 150 000 et 200 000 euros.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur