Comment se rendre compte de la luminosité d'un logement neuf ?

Il est parfois compliqué pour les acquéreurs de se projeter dans un bien immobilier en VEFA. Il faut en effet faire un effort d'imagination pour se projeter dans les volumes mais aussi pour se faire une idée de la luminosité du bien une fois achevé. Clément Henry, CEO and Cofondateur de Solen explique comment se rendre compte de la luminosité d'un bien immobilier neuf sur plans.

Comment se rendre compte de la luminosité d'un logement neuf ?
Comment se rendre compte de la luminosité d'un logement neuf ?

Acheter un bien immobilier neuf en VEFA peut parfois demander une grande capacité pour se projeter. L'achat d'un bien sur plan, qui n'est pas encore sorti de terre, peut s'avérer stressant pour les acquéreurs qui doivent anticiper le rendu, des pièces, de la luminosité mais aussi du quartier. Clément Henry, Cofondateur de la startup spécialisée dans le calcul de la luminosité des logements revient sur la manière dont il est possible de connaître la luminosité d'un bien dans le neuf.

En quoi la luminosité est-elle importante pour un achat dans le neuf ?

Clément Henry : L’achat d’un logement neuf peut être très anxiogène car il se fait sur plans et c’est très compliqué de se projeter dans son logement. La luminosité d’un bien immobilier (et plus largement son confort visuel) est un élément clé dans le choix d’un logement. Vivre dans un appartement ou une maison lumineuse naturellement a des vertus sur le bien-être, la bonne humeur et la santé de ses occupants. Les habitants des pays nordiques par exemple qui sont soumis à de longues périodes sans soleil en hiver sont victimes de carence en vitamine D et peuvent faire l’objet de dépressions plus facilement que les habitants d’autres pays. De plus, un bien plus lumineux qu'un autre peut voir sont prix augmenter, ce qui peut être un argument pour la revente.

Comment aider les acquéreurs à se projeter ?

Clément Henry : Nous avons développé une technologie qui permet de calculer la luminosité et l’ensoleillement de logements neufs avant leur construction. L’analyse se fait à partir des plans du projet réalisés par l’architecte. Notre algorithme modélise l’opération en 3 dimensions et scanne celle-ci pour identifier tous les éléments nécessaires au calcul des indicateurs de luminosité et d’ensoleillement. En phase de commercialisation, nous intégrons ces données dans un simulateur d’ensoleillement et de lumière naturelle. Il s’agit d’une plateforme en ligne qui permet au futur locataire ou propriétaire de se projeter dans son nouveau logement. En phase de conception, nous proposons des solutions pour optimiser et améliorer la luminosité naturelle et l’ensoleillement des pièces critiques (avec des notes en dessous de la moyenne de la ville).

Combien avez-vous de clients promoteurs ?

Clément Henry : Nous travaillons avec de nombreux promoteurs partout en France, mais aussi en Suisse, Belgique, Luxembourg et un petit peu en Allemagne et en Angleterre. C’est intéressant car la lumière est un critère important partout dans le monde. En tout, nous avons accompagnés plus d’une centaine de projets neufs depuis deux ans.

Pouvez-vous revenir sur l'historique de votre solution, avez-vous des chiffres clés à communiquer ?

Clément Henry : Au départ, nous avions imaginé (avec mes deux associés) une première solution pour analyser l’ensoleillement des terrasses de bars et de restaurants et permettre aux gens de savoir où aller pour prendre un verre au soleil. Mais nous n’avons jamais réussi à monétiser cette solution qui a pourtant eu un succès les premiers mois. Et puis assez vite on s’est rendu compte que l’ensoleillement pour boire des bières au soleil c’est sympa, mais la luminosité du logement qu’on s’apprête à acheter c’est quand même plus important !

Comment fonctionne votre algorithme de calcul de l'ensoleillement et de luminosité ?

Clément Henry : C’est cette technologie qui est la base de notre solution actuelle pour l’immobilier existant. L’algorithme se base sur de l’astrophysique, de l’optique et du traitement d’image. Il faut une prise de photos réalisée sur place via notre application smartphone, qui prend environ 5 minutes par logement. A partir des données issues des capteurs du téléphone (GPS, orientation, inclinaison…) et des photos prises sur place (couleur et taille de vis-à-vis, taille de la fenêtre…), nous générons les indicateurs de luminosité et d’ensoleillement du logement. Et puis assez vite, les promoteurs immobiliers ont montré un intérêt pour notre solution et nous l’avons adapté à leur problématiques métiers, que ce soit lors des phases de montages / conception mais aussi lors de la commercialisation.

Quel indicateur retenir pour choisir un bien en fonction de la lumière naturelle ?

Clément Henry : En fonction de l'étage et de l'orientation du logement, par exemple s'il est exposé sud, il bénéficiera d'un bon ensoleillement, mais aussi d'autres éléments tels que l'absence de vis-à-vis ou présence de grandes ouvertures sur l'extérieur. Tous ces éléments sont pris en compte pour connaître la luminosité d'un bien.

Services