5 idées reçues sur l’immobilier neuf

Il est temps de tordre le cou aux idées reçues concernant l’immobilier neuf ! Non, les programmes immobiliers neufs ne se trouvent pas uniquement en périphérie des villes ; oui, il est possible de financer un logement neuf au moyen de plusieurs prêts. On continue ?

5 idées reçues sur l’immobilier neuf
5 idées reçues sur l’immobilier neuf

« Il n’existe pas de programmes immobiliers neufs en centre-ville »

Pour démonter cette première idée reçue, il suffit de se promener et d’observer autour de soi. De nombreuses villes abritent, dans leur cœur, des immeubles anciens … et neufs.

Quelques exemples ? Le Cinq, à Chartres, propose des appartements de 2 à 4 pièces dans une résidence au cœur du quartier historique de la ville. A Bordeaux, dans le quartier historique de Saint Michel, se trouvent 15 appartements, de 2 à 5 pièces, dotés de balcons ou de terrasses dont certaines offrent une vue sur la Garonne. Au pied des pentes de La Croix-Rousse, à Lyon, le programme Comme une Révélation offre 8 appartements, du 2 au 4 pièces, répartis sur 3 niveaux.

« Tous les logements neufs sont identiques »

Si vous vous y prenez suffisamment tôt, vous pouvez tout à fait modifier le plan d’aménagement du bien immobilier neuf que vous achetez. Vous pouvez demander à y ajouter des penderies et des rangements, remplacer la baignoire prévue par une douche (plus écologique !), modifier une cloison, choisir le mobilier de la salle de bain et de la cuisine …

Votre appartement ne ressemblera en rien à celui de votre voisin et vous vous sentirez parfaitement bien, dans l’intérieur que vous aurez imaginé.

« Il n’est pas possible de financer un logement neuf au moyen de plusieurs prêts »

Si vous remplissez toutes les conditions, vous pouvez tout à fait cumuler le prêt de la banque à un prêt à taux zéro par exemple. Le PTZ est un prêt sans intérêt, pour financer jusqu’à 40% de l'achat de votre future résidence principale, en tant que primo-accédant. Pour en bénéficier, vos ressources ne doivent pas dépasser un certain plafond, fixé selon vos charges de famille et la zone où se situe votre futur logement.

D’autres aides au logement sont cumulables, comme le Prêt pour l’acquisition dans le neuf proposé par Action logement, si vous êtes salarié d’une entreprise du secteur privé non agricole employant au moins 10 personnes, ou encore le prêt d’accession sociale, accordé aux personnes ayant des revenus modestes. L’ensemble du crédit ne devra cependant pas excéder 33 % des revenus.

« Il est impossible de négocier les prix dans le neuf »

Le tout est de se positionner au bon moment. Si vous vous lancez dans la Vente en état futur d’achèvement (VEFA), vous pouvez obtenir des conditions financières plus intéressantes en vous manifestant dès le lancement du projet.

Les promoteurs, pour lancer le début des travaux ont besoin qu'au moins 50% des appartements d'un immeuble soient réservés et il n’est donc pas rare qu’ils offrent un rabais sur le montant global lors du démarrage d’un programme, afin d’accroître sa notoriété auprès du public. Il peut également s’agir d’équipements fournis gratuitement.

« Vivre dans un logement neuf coûte plus cher dans l’ancien »

Les charges, notamment de copropriété, sont plus faibles dans le neuf que dans l’ancien. Le logement que vous allez habiter ne nécessitera pas de gros travaux (ravalement ou toiture par exemple) avant au moins 10 ans.

De plus, les logements neufs étant conformes aux normes environnementales et aux dernières réglementations relatives aux économies d'énergie, les dépenses sont moins importantes que dans un logement ancien.

Services