Vannes se développe

“Nous sommes très attentifs à la préservation du cadre de vie et je dirais qu'il s'agit d'un combat quotidien, qu'il faut mener en restant attentif à tous les détails”, estime Jean-Christophe Auger, adjoint à l'urbanisme de la mairie de Vannes. La commune de Vannes doit en effet concilier aménagement des pôles urbains, nouveaux équipements et logements, permettant d'accompagner l'arrivée de nouveaux habitants, et préservation d'un cadre de vie exceptionnel, la ville donnant sur l'un des rares golfes à faire partie du très sélect “club des plus belles baies du monde”. Les projets urbains du Plan local d’urbanisme (PLU) de Vannes se placent donc sous un même étendard : développer la ville sans dénaturer son cadre et en préservant la qualité de vie.

Vannes se développe
Vannes se développe

Le port rendu aux badauds.


La réhabilitation du port de plaisance figure parmi les grands chantiers de 2007 amenant un grand coup de neuf en coeur de ville. Le premier coup de pioche a été donné en janvier, pour ce chantier qui se poursuivra tout au long de l'année. Au programme, la création d'un parking souterrain sur la rive droite, qui rendra la rue aux piétons. Ceuxci pourront bientôt flâner autour de deux kiosques – l’un culturel, l’autre occupé par l’office du tourisme – implantés sur cette même berge. Sur la rive gauche, la nouvelle capitainerie s'enrichira d'un espace de restauration et d'un bar, prolongés d'une agréable terrasse de 150 m2. Le tout agrémenté d'espaces paysagers et de promenades aménagés sur la Rabine. Le secteur de la gare est un autre quartier en pleine reconversion : les travaux sur la gare ellemême ont commencé, avec la création d'un pôle multimodal et le règlement des problèmes de stationnement. Au nord de la gare, l'ancienne zone industrielle a été requalifiée en zone d'habitat et elle accueillera un nouveau quartier à vivre bien situé. “Les opérateurs sont dans les starting-blocks pour les nouvelles opérations de la ville.En 2006, nous aurons instruit et autorisé à la construction les permis de près de 700 nouveaux logements. Les opérateurs sont très intéressés par ces nouveaux quartiers.Nous y retrouvons d'ailleurs tous les grands noms de la promotion immobilière, les opérateurs régionaux bien sûr, mais aussi des nationaux comme Kaufman & Broad, Eiffage, Bouygues Immobilier,Cogedim…”, explique Jean-Christophe Auger.


Le neuf attire les acquéreurs et les investisseurs.


“Nous commercialisons essentiellement en direction des investisseurs et nous n'avons pas un seul appartement vacant. L’agglomération de Vannes, qui recense aujourd’hui 132 000 habitants, en comptera 165 000 d’ici 2015. La demande locative a donc encore de beaux jours devant elle”, affirme Bruno de La Brosse, directeur du Cabinet Peterson, spécialisé dans le conseil en investissement immobilier, très présent sur l'agglomération. Exemple : Le Clos des Tilleuls, signé Immopierre, dans le quartier de la gare, promis à un beau développement dans les années à venir. “Les appartements se commercialisent très bien. Les prix intéressants attirent les investisseurs qui représentent environ la moitié des acquéreurs sur cette opération”, estime Bruno de La Brosse. Avec des niveaux de loyer au mètre carré assez élevés pour une ville de cette taille – 10,9 e/m2 en moyenne pour les studios, 8,2 e/m2 pour les 3-pièces – l'investissement locatif s'avère effectivement intéressant dans l'agglomération. Les programmes neufs sont relativement nombreux dans la ville – une dizaine est aujourd'hui en cours de commercialisation – et l'offre devrait rester importante avec l'ouverture de nouveaux quartiers à urbaniser, comme celui du nord de la gare. Pour l'heure, de belles opportunités vous attendent, bien réparties dans les différents quartiers de la ville. Certains programmes bénéficient même d'emplacements exceptionnels, comme L’Equinoxe, signée Albert 1er Investissement, livrable en fin d'année. Situation idéale et belle architecture pour cette résidence qui affiche les prix de l'hypercentre avec des 3-pièces démarrant à 230 900 e pour 75m2. Mêmes localisation centrale et prix d'entrée élevé pour le Carré des Vosges d’Immopierre, qui dépasse les 3 100 e/m2.


Nombreux programmes dans l'agglomération.


“Les primo-accédants et les investisseurs peuvent également se tourner vers la périphérie de Vannes, qui bouge beaucoup. A 10 mn du centre de la ville par la quatre voies par exemple, nous proposons des petites maisons dont les prix démarrent à 120 000 e pour 3-pièces”, explique Bruno de La Brosse. A Elven, le nouveau programme de Nexity George V, baptisé An Natur'Résidence, propose des 2-pièces à partir de 109 200 e. L'agglomération offre aussi la possibilité d'acquérir une maison neuve. Par exemple, Urbatys lance des programmes de maisons en domaine à Monterblanc et à Saint-Armel, tandis que Kaufman & Broad projette la construction d'un nouveau domaine de 62 maisons à Saint-Avé, aux portes de Vannes.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur