Une réponse : le crédit relais

Pour vous éviter toutes ces tracasseries, les banques ont mis au point des montages financiers qui répondent justement à ce souci de faire coïncider achat et revente. Il s'agit des prêts relais. Leur principe ? Il est très simple. Vous avez besoin de l'argent immobilisé dans votre logement actuel pour financer votre nouveau logement. La banque vous prête une partie de cette somme en attendant que vous ayez vendu l'ancien logement. Le crédit est toujours consenti sur une courte période, c'est-à-dire entre 12 et 24 mois maximum selon les banques. "Notre prêt relais est sur une durée qui reste à définir avec le client, explique Nathalie Leblanc, chef de produits immobiliers à la direction marketing de LCL, sa durée maximale est de 24 mois, mais il peut être beaucoup plus court".Quoi qu'il en soit, opter pour 24 mois paraît raisonnable. Ce qui vous donne le temps de vendre dans de bonnes conditions et en toute sérénité. Une fois la vente réalisée, vous remboursez la banque. Dans le domaine des prêts relais, les établissements de crédit ont des formules toutes calquées sur le même principe. La banque n'avance jamais la totalité de la valeur du bien à vendre. Dans la plupart des cas, le prêt équivaut à 70 ou 80 % de cette valeur. Et pour s'assurer que le prix correspond bien au marché, l'établissement exige une expertise du bien par un ou deux agents immobiliers ou d'autres experts. "Nous faisons toujours une expertise du bien, explique Christiane Jalon, responsable d'une agence Crédit Foncier à Chalon-sur-Saône, celle-ci est réalisée par nos propres experts qui connaissent parfaitement tous les marchés locaux.Cette expertise est,en outre,gratuite pour l'emprunteur". Pour les banques, l'expertise d'un professionnel est aussi une façon d'être sûre que vous ne surestimez pas votre bien, donc que vous le vendrez rapidement et que vous pourrez rembourser sans difficulté le moment venu. Si vous disposez déjà d'un compromis de vente sur votre bien actuel, c'est encore mieux. Car dans ce cas, la banque vous consentira peut-être un taux plus attractif. Il faut savoir qu'aujourd'hui, les prêts relais ne font plus l'objet d'une tarification particulière comme autrefois. Ils sont consentis aux mêmes taux que les autres prêts. "Nous considérons que le prêt relais est une avance qui correspond en partie ou en totalité à de l'apport personnel, ce qui nous permet de pratiquer les taux les plus bas", note encore Christiane Jalon. Le fait d'avoir un compromis en poche peut également encourager la banque à vous avancer davantage au titre du prêt relais. "Si les conditions suspensives du contrat sont levées, nous pouvons prêter jusqu'à 90 % du prix du bien", affirme encore Christiane Jalon. Bref, plus vous avez de cartes en main, autrement dit plus vous donnez d'assurances à la banque, mieux vous négocierez le taux de votre prêt.
 

Une réponse : le crédit relais
Une réponse : le crédit relais

Pour vous éviter toutes ces tracasseries, les banques ont mis au point des montages financiers qui répondent justement à ce souci de faire coïncider achat et revente. Il s'agit des prêts relais. Leur principe ? Il est très simple. Vous avez besoin de l'argent immobilisé dans votre logement actuel pour financer votre nouveau logement. La banque vous prête une partie de cette somme en attendant que vous ayez vendu l'ancien logement. Le crédit est toujours consenti sur une courte période, c'est-à-dire entre 12 et 24 mois maximum selon les banques. "Notre prêt relais est sur une durée qui reste à définir avec le client, explique Nathalie Leblanc, chef de produits immobiliers à la direction marketing de LCL, sa durée maximale est de 24 mois, mais il peut être beaucoup plus court".Quoi qu'il en soit, opter pour 24 mois paraît raisonnable. Ce qui vous donne le temps de vendre dans de bonnes conditions et en toute sérénité. Une fois la vente réalisée, vous remboursez la banque. Dans le domaine des prêts relais, les établissements de crédit ont des formules toutes calquées sur le même principe. La banque n'avance jamais la totalité de la valeur du bien à vendre. Dans la plupart des cas, le prêt équivaut à 70 ou 80 % de cette valeur. Et pour s'assurer que le prix correspond bien au marché, l'établissement exige une expertise du bien par un ou deux agents immobiliers ou d'autres experts. "Nous faisons toujours une expertise du bien, explique Christiane Jalon, responsable d'une agence Crédit Foncier à Chalon-sur-Saône, celle-ci est réalisée par nos propres experts qui connaissent parfaitement tous les marchés locaux.Cette expertise est,en outre,gratuite pour l'emprunteur". Pour les banques, l'expertise d'un professionnel est aussi une façon d'être sûre que vous ne surestimez pas votre bien, donc que vous le vendrez rapidement et que vous pourrez rembourser sans difficulté le moment venu. Si vous disposez déjà d'un compromis de vente sur votre bien actuel, c'est encore mieux. Car dans ce cas, la banque vous consentira peut-être un taux plus attractif. Il faut savoir qu'aujourd'hui, les prêts relais ne font plus l'objet d'une tarification particulière comme autrefois. Ils sont consentis aux mêmes taux que les autres prêts. "Nous considérons que le prêt relais est une avance qui correspond en partie ou en totalité à de l'apport personnel, ce qui nous permet de pratiquer les taux les plus bas", note encore Christiane Jalon. Le fait d'avoir un compromis en poche peut également encourager la banque à vous avancer davantage au titre du prêt relais. "Si les conditions suspensives du contrat sont levées, nous pouvons prêter jusqu'à 90 % du prix du bien", affirme encore Christiane Jalon. Bref, plus vous avez de cartes en main, autrement dit plus vous donnez d'assurances à la banque, mieux vous négocierez le taux de votre prêt.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur