Une population quadruplée en 30 ans

Cergy-Pontoise compte 179 000 habitants de nos jours, contre 41 000 à l'origine et plus de 65 000 logements (dont 45 % d'habitat individuel et 25 % de logements sociaux). Plus de 3 700 entreprises sont implantées sur le secteur, parmi lesquelles Sagem, Renault, Thomson, Clarins, Peugeot, Spie, CIC ou encore Vuitton mais aussi Johnson, BP-France ou Yamaha France. Le développement urbain n'a pourtant pas eu raison de ce coin de campagne francilien. Les opérations de logements des années 90 ont fait la part belle aux pavillons et les élus du secteur ont volontairement freiné les programmes de logements neufs à l'approche de l'an 2000 pour maintenir un bon taux d'emploi (65 000 emplois dans le secteur privé, 21 000 dans le public, dont le premier employeur est l'hôpital de Pontoise et 3 000 dans les entreprises individuelles).

Une population quadruplée en 30 ans
Une population quadruplée en 30 ans

Les acheteurs d'aujourd'hui ont, pour beaucoup d'entre eux, grandi dans la ville nouvelle, aimé ses aspects pratiques... et son côté nature. Cergy-Pontoise cumule 2 000 hectares d'espaces verts. Les lapins de garenne et les écureuils partagent, entre autres, les 45 hectares du Parc de Cergy avec les cavaliers du stade équestre et les enfants. La ville nouvelle est aussi la "ville porte" du Parc naturel régional du Vexin français, qui étend ses 66 000 hectares sur 94 communes du Val d'Oise et des Yvelines. Cergy, la plus grande ville de l'agglomération et le moteur de son développement, avec près de 55 000 habitants, s'offre un nouveau centre-ville. Le centre préfecture concentre déjà les principales administrations, des commerces, des bureaux et des équipements de premier plan, comme le centre commercial des 3-Fontaines, des théâtres ou encore le conservatoire national de région. Il accueille aussi une université, des grandes écoles, l'Essec, l'Ensea, l'Ecole nationale d'arts, une gare RER et une gare routière. Il va encore être renforcé par une augmentation de l'offre commerciale, de nouveaux logements, de nouveaux bureaux. S'ajoutent à cela une amélioration des stationnements et parkings et une réorganisation des déplacements pour fluidifier l'accès depuis l'A15.


De 2006 à 2012, l'opération Coeur de ville va transformer l'îlot du théâtre. En ses lieux et place, vont sortir de terre des logements, des commerces, des bureaux. Egalement au programme : un nouveau plan de circulation et de stationnement. "L'îlot va être transformé en espace de vie, expliquait Dominique Lefebvre, président de la communauté d'agglomération et maire de Cergy, lors du lancement de l'opération. Cela va renforcer le centre, offrir des lieux publics de qualité, renforcer l'équipement culturel que constitue le théâtre 95 et redonner toute sa place à l'école de commerce l'Essec (en cours d'agrandissement)". Et renforcer l'image de la ville, une intention déjà manifestée notamment par le plan Lumière mis en place sur Cergy depuis 1999. Avec le concours d'un concepteur lumière, Alain Guilhot, elle a amélioré la sécurité générale tout en soulignant son patrimoine architectural et paysager.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur