Une pièce en plus

Certains architectes innovent en proposant une “pièce en plus”, c’est-à-dire un espace sans affectation, qui anticipe de futurs besoins. Les choses ne sont pas figées. La maison est désormais “à géométrie variable”, s’adaptant à ce que l’avenir nous réserve. Un divorce, l’arrivée d’un troisième enfant, ou encore la grand-mère qui vient s’installer à la maison : autant de scénarios anticipés par cette pièce en plus. De son côté, le constructeur de maisons Phenix a lancé la gamme Tri-logis. Un modèle de maison qui évolue en fonction des besoins et des envies de toute la famille. On peut y passer d’une atmosphère à l’autre au gré de ses envies. Installer un appartement pour l’aîné ou pour accueillir un parent âgé, créer son bureau, s’offrir le luxe d’une vraie salle de sports, de loisirs, de jeux, son home cinéma... Tout y est possible. “Votre rêve à l’abri du hasard”, voilà l’argument marketing de cette nouvelle maison. Elle rassemble sous le même toit non plus des séjours ou des chambres, mais des espaces de vie qui communiquent entre eux de façon ouverte et libre. L’ensemble formant à peu près trois logis individuels, que chacun des habitants peut interpréter et aménager à sa guise, de plain-pied ou en duplex. Ultracontemporaine et lumineuse, l’ambiance ressemble à celle d’un loft. Plus que jamais, la modularité de l’habitat devient une notion essentielle, surtout en ce qui concerne les familles recomposées. Car passer de trois à la maison en semaine, à cinq un week-end sur deux, cela n’est pas anodin. Non figé, cet habitat propose notamment un système très pratique de cloisons amovibles. Désormais, les acquéreurs potentiels ont un seul impératif : que leur logement puisse évoluer en même temps qu’eux. Et dans ce domaine, le neuf relève le défi haut la main. Victoire par K.-O. sur l’ancien !

Une pièce en plus
Une pièce en plus

Certains architectes innovent en proposant une “pièce en plus”, c’est-à-dire un espace sans affectation, qui anticipe de futurs besoins. Les choses ne sont pas figées. La maison est désormais “à géométrie variable”, s’adaptant à ce que l’avenir nous réserve. Un divorce, l’arrivée d’un troisième enfant, ou encore la grand-mère qui vient s’installer à la maison : autant de scénarios anticipés par cette pièce en plus. De son côté, le constructeur de maisons Phenix a lancé la gamme Tri-logis. Un modèle de maison qui évolue en fonction des besoins et des envies de toute la famille. On peut y passer d’une atmosphère à l’autre au gré de ses envies. Installer un appartement pour l’aîné ou pour accueillir un parent âgé, créer son bureau, s’offrir le luxe d’une vraie salle de sports, de loisirs, de jeux, son home cinéma... Tout y est possible. “Votre rêve à l’abri du hasard”, voilà l’argument marketing de cette nouvelle maison. Elle rassemble sous le même toit non plus des séjours ou des chambres, mais des espaces de vie qui communiquent entre eux de façon ouverte et libre. L’ensemble formant à peu près trois logis individuels, que chacun des habitants peut interpréter et aménager à sa guise, de plain-pied ou en duplex. Ultracontemporaine et lumineuse, l’ambiance ressemble à celle d’un loft. Plus que jamais, la modularité de l’habitat devient une notion essentielle, surtout en ce qui concerne les familles recomposées. Car passer de trois à la maison en semaine, à cinq un week-end sur deux, cela n’est pas anodin. Non figé, cet habitat propose notamment un système très pratique de cloisons amovibles. Désormais, les acquéreurs potentiels ont un seul impératif : que leur logement puisse évoluer en même temps qu’eux. Et dans ce domaine, le neuf relève le défi haut la main. Victoire par K.-O. sur l’ancien !


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur