Une fois livré, quels aspects de votre logement vérifier ?

A quels éléments être attentif ? Que faire en cas de problème ? Quelles garanties mobiliser… Nos trois conseils pour ne pas perdre pied.

Une fois livré, quels aspects de votre logement vérifier ?
Une fois livré, quels aspects de votre logement vérifier ?

1- Mettez-vous en condition


Comme toutes visites immobilières, faîtes en sorte que la vérification se face de jour, afin de ne louper aucun détail. Il s’agit d’un moment important. C’est à l’issue de cette visite que les 5 % restant du prix du logement seront débloqués.


Réunissez l’ensemble des documents descriptifs du bien que l’on vous a fourni au moment de la signature du contrat, les annexes et autres notices associées. Enfin, prenez votre temps. Rien ne presse.

Bon à savoir : sachez que vous êtes en droit de venir avec un professionnel pour vous aider dans votre démarche. Si par malchance vous êtes seul le jour de la visite, des garanties vous permettront de vous rétracter un peu plus tard, comme expliqué au bas de l’article.

2- Vérifiez toutes les pièces


L’appartement ou la maison doit être passé au peigne fin. Dans chaque pièce, testez les portes, fenêtres, arrivées d’eau, interrupteurs, chauffage, aération… notez tous les défauts observés afin d’obtenir réparation le cas échant. Le constructeur ou le promoteur est tenu par la garantie de parfait achèvement. Si au moment de la visite des éléments ne vont pas, notez-les sur le procès-verbal, avant de récupérer les clés.


Pensez également aux dépendances (garage, cave…) sans oublier les finitions (peinture, parquet, revêtement…) et les parties communes. Pour tester les prises électriques, munissez-vous d’un appareil gourmand en énergie, comme un sèche-cheveux, afin d’être sûr de l’installation. Quant à la ventilation, utilisez un mouchoir en tissu pour être convaincu de son bon fonctionnement.


3-    Quelles garanties mobiliser en cas de problème ?


Si des défauts subsistent, pas de panique. Pensez aux garanties attenantes à la livraison d’un logement neuf. La première est la garantie de parfait achèvement, valable tout au long de l’année où vous recevez le bien. Elle comprend le recouvrement des vices cachés et défauts de conformité. Ces problèmes sont à notifier à l’entrepreneur des travaux par lettre recommandée avec accusé de réception.


La seconde est la garantie biennale. Elle dure 2 ans et se rapporte aux équipements du logement qui dysfonctionneraient. Là encore, tout cela est à envoyer par lettre recommandée avec accusé de réception.


Reste la garantie décennale, sur 10 ans, qui concerne les dégâts causés par des travaux de construction qui nuiraient à la solidité du bien (risque d’effondrement) ou la destination du bâtiment (défaut d'étanchéité, fissurations importantes).