Une avance sur quelques mois

Un prêt relais est toujours consenti sur une courte durée : au maximum deux ans. Si Alice et Sylvain obtiennent de leur banque 120 000 € de prêt relais, ils auront donc deux ans au plus pour rembourser cette somme. Et ils ont intérêt à tout mettre en œuvre pour y parvenir et ne pas trop surestimer leur bien, même si c'est parfois tentant. D'autant que le prêt relais n'est pas amortissable. L'avance faite par la banque est remboursée d'un seul coup lorsque le bien est vendu. Autrement dit, le capital ne diminue pas chaque mois comme pour un prêt classique. Les intérêts à payer sont donc plus élevés. Un prêt relais permet toutefois de payer les intérêts de deux manières : soit, vous remboursez les intérêts et la prime d'assurance mensuellement dès la mise en place du prêt et il ne vous restera plus, lorsque vous aurez vendu, que le capital à rembourser ; soit vous payez le capital et les intérêts au moment de la vente. Dans ce cas, vous devrez tout de même payer les primes d'assurances chaque mois. Cette deuxième option revient plus cher car les intérêts non payés portent eux-mêmes intérêt.

Une avance sur quelques mois
Une avance sur quelques mois

Un prêt relais est toujours consenti sur une courte durée : au maximum deux ans. Si Alice et Sylvain obtiennent de leur banque 120 000 € de prêt relais, ils auront donc deux ans au plus pour rembourser cette somme. Et ils ont intérêt à tout mettre en œuvre pour y parvenir et ne pas trop surestimer leur bien, même si c'est parfois tentant. D'autant que le prêt relais n'est pas amortissable. L'avance faite par la banque est remboursée d'un seul coup lorsque le bien est vendu. Autrement dit, le capital ne diminue pas chaque mois comme pour un prêt classique. Les intérêts à payer sont donc plus élevés. Un prêt relais permet toutefois de payer les intérêts de deux manières : soit, vous remboursez les intérêts et la prime d'assurance mensuellement dès la mise en place du prêt et il ne vous restera plus, lorsque vous aurez vendu, que le capital à rembourser ; soit vous payez le capital et les intérêts au moment de la vente. Dans ce cas, vous devrez tout de même payer les primes d'assurances chaque mois. Cette deuxième option revient plus cher car les intérêts non payés portent eux-mêmes intérêt.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur