Un retournement du marché ?

Cependant les acquéreurs sont de plus en plus attentifs au montant du chèque à signer. Ici et là, on avance l'hypothèse d'un retournement du marché… "Je vais à l'encontre de cette rumeur, lance de façon décidée Antoine Machado, le gérant de Priams, pour ma part, j'observe un maintien très net du rythme de nos ventes et une demande toujours aussi soutenue. S'il est vrai que le marché de la revente souffre puisque les vendeurs n'ont pas admis l'idée d'une stabilisation des prix, les acquéreurs se retournent volontiers vers le neuf dès que les tarifs sont d'un niveau équivalent. Si les prix de l'ancien venaient à baisser, le neuf marquerait peut-être alors le pas à son tour ?" Quatre projets de Priams sont dans les bureaux de vente de l'agglomération, commercialisés à environ 80 %. La gamme comprend des 2, 3 et 4-pièces s'écoulant au rythme de trois à six lots par mois. À Poisy, L'Orée des Vignes comporte 204 appartements en cours de construction, dont les premiers seront livrés en juin. Situé dans un parc arboré de cinq hectares et bénéficiant de la proximité de commerces, le programme a été réservé à 3 500 e/m2 de moyenne hors parking. Sur la friche des papeteries de Cran Gevrier - cinq hectares en coeur d'agglomération -, le promoteur a lancé 40 logements à 3 300 e/m2, le prix d'appel sur l'agglomération. Dans le courant de 2009, cet aménagement va probablement s'enrichir d'habitat et de tertiaire. Il est question de construire un écoquartier centré sur la rivière, avec un environnement paysager tout autour.

Un retournement du marché ?
Un retournement du marché ?

À Pringy, Priams vient de démarrer les travaux de 106 logements à 3 700 e/m2 et, à Vieugy, ceux de petits bâtiments de 20 appartements à 3 500 e/m2. D'un bout à l'autre de cette agglomération aux treize communes, les habitudes évoluent. La maison individuelle avec jardin de 500 m2n'est plus à l'ordre du jour dans la mesure où la transformation des terres agricoles en terrains à bâtir n'est pas extensible à l'infini. Pour éviter les départs en 2e ou 3e couronne, nombreux durant ces dernières années, des quartiers commencent à se densifier, des maisons jumelles et des petits collectifs à sortir de terre… Vieugy qui était un hameau tranquille de 400 habitants dans les années 60 a littéralement explosé sous le poids de la demande. Seynod s'est transformée en véritable ville, avec des équipements et des pôles d'activités créateurs d'emplois. Sur les communes qui ont la chance de disposer de réserves foncières, comme Seynod et Pringy, des lancements se succèdent signés Meunier, Icade, Bouygues Immobilier, Sagec, Promogim…


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur