Un marché toulousain qui résiste bien mieux qu'ailleurs

En matière d’acquisition, le marché reste assez bien orienté.

Un marché toulousain qui résiste bien mieux qu'ailleurs
Un marché toulousain qui résiste bien mieux qu'ailleurs

D’après la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI), les ventes de logements neufs ont progressé de 26 % sur les neuf premiers mois de 2013 par rapport à 2012. Côté accession, les réservations ont augmenté de 9 % et la progression des investisseurs privés de 26 %. Résultat, cette clientèle représente encore 63 % des ventes. Compte tenu des prix élevés, il n’y a quasiment plus de hausse et le m2 moyen se négocie à 3 308 € (+0,6 %). Dans l’ancien, c’est la baisse qui l’emporte (-2 %), avec un prix moyen au m2 de 3 611 €. « La demande est forte sur les petites surfaces en hypercentre », indique la récente étude du réseau Laforêt. La part des primoaccédants continue, elle, de régresser.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur