Un choix pléthorique dans Nantes

Incroyablement située, en face du centre historique et au coeur sud de la ville, l'Ile de Nantes porte ses 337 hectares comme l'étendard d'une ville en transformation (1). Cet ensemble hétérogène fait d'un vieux faubourg, d'une Zup (zone à urbaniser en priorité) issue d'un plan d'aménagement des années 60, d'entreprises et de bureaux, a engagé sa métamorphose en 2002, avec une promesse d'un million de mètres carrés constructibles. A terme, l'île accueillera 6 500 nouveaux logements. L'actualité pour les acheteurs, ce sont aujourd'hui cinq à six programmes, essentiellement au nord-ouest de l'île. A 50 mètres de la place de la République, un promoteur local, Arc, actif en Ilede- France mais surtout en Bretagne et en Pays de la Loire, met sur le marché Antinéa, "une élégante résidence contemporaine autour d'un jardin paysager de 1 000 m2" pour une livraison prévue au 4e trimestre 2008. On démarre à 91 000 e pour les studios, 179 000 e pour les 3-pièces, 304 000 e pour les 5-pièces. Prochainement, il lancera un autre programme sur la ville, près du parc Club du Perray. Sur le bras de la Madeleine, quai François-Mitterrand, Promogim poursuit les ventes de trois pans du programme Quai. Celui-ci représentera à terme quatre ensembles résidentiels entre deux allées piétonnes et un square planté, soit une centaine d'appartements de 42 à 131 m2 : le bâtiment Loire comprend 22 appartements du 3 au 5-pièces, entre l'esplanade et le quai. Entre la Loire et la rue de Mangin, Roof dispose de 2 et 3-pièces (à partir de 145 000 e et 41 m2). Et exceptionnel, il est parvenu à glisser six maisons dans son plan. Il en reste trois dans les bacs à partir de 428 000 e pour 130 m2. Selon la responsable des ventes, Nathalie Duret, "une est tout à fait exceptionnelle, avec de grandes baies vitrées,qui donne directement sur la Loire, à 466 000 euros avec 4 chambres et une mezzanine." Nexity George V, très présent sur la ville avec 6 programmes annoncés intra-muros et près d'une dizaine de programmes lancés ou sur le point de l'être dans le reste du département, communique enfin sur le Tripode, un important programme prévu pour le 4e trimestre 2009 sur l'île. Dans le prolongement du Pont Anne de Bretagne, qui rejoint l'île de Nantes aux limites du centreville, Kaufman & Broad commercialise encore quelques produits sur son Quai Rive Droite, une petite résidence de seulement 30 appartements (entre 278 000 et 305 000 e parking inclus pour 73 à 76 m2). Rue du Bâtonnier Guinaudeau, c'est un promoteur régional, Bâti-Nantes, qui lance Pierre 1er, 17 appartements de 2 à 6-pièces (1 150 000 e pour 208 m2 en duplex). "Nous sommes également sur les bords de l'Erdre, quai de Versailles et boulevard Van Iseghem, avec deux belles résidences d'une trentaine d'appartements, qui seront commercialisés autour de 4 500 W/m2, ajoute François-Régis Bouyer, gérant de Bâti-Nantes. Avec environ 250 appartements livrés chaque année sur la Bretagne, le promoteur s'affiche aussi à Carquefou avec une centaine de logements, entre 2 800 et 2 900 e/m2.

Un choix pléthorique dans Nantes
Un choix pléthorique dans Nantes

Incroyablement située, en face du centre historique et au coeur sud de la ville, l'Ile de Nantes porte ses 337 hectares comme l'étendard d'une ville en transformation (1). Cet ensemble hétérogène fait d'un vieux faubourg, d'une Zup (zone à urbaniser en priorité) issue d'un plan d'aménagement des années 60, d'entreprises et de bureaux, a engagé sa métamorphose en 2002, avec une promesse d'un million de mètres carrés constructibles. A terme, l'île accueillera 6 500 nouveaux logements. L'actualité pour les acheteurs, ce sont aujourd'hui cinq à six programmes, essentiellement au nord-ouest de l'île. A 50 mètres de la place de la République, un promoteur local, Arc, actif en Ilede- France mais surtout en Bretagne et en Pays de la Loire, met sur le marché Antinéa, "une élégante résidence contemporaine autour d'un jardin paysager de 1 000 m2" pour une livraison prévue au 4e trimestre 2008. On démarre à 91 000 e pour les studios, 179 000 e pour les 3-pièces, 304 000 e pour les 5-pièces. Prochainement, il lancera un autre programme sur la ville, près du parc Club du Perray. Sur le bras de la Madeleine, quai François-Mitterrand, Promogim poursuit les ventes de trois pans du programme Quai. Celui-ci représentera à terme quatre ensembles résidentiels entre deux allées piétonnes et un square planté, soit une centaine d'appartements de 42 à 131 m2 : le bâtiment Loire comprend 22 appartements du 3 au 5-pièces, entre l'esplanade et le quai. Entre la Loire et la rue de Mangin, Roof dispose de 2 et 3-pièces (à partir de 145 000 e et 41 m2). Et exceptionnel, il est parvenu à glisser six maisons dans son plan. Il en reste trois dans les bacs à partir de 428 000 e pour 130 m2. Selon la responsable des ventes, Nathalie Duret, "une est tout à fait exceptionnelle, avec de grandes baies vitrées,qui donne directement sur la Loire, à 466 000 euros avec 4 chambres et une mezzanine." Nexity George V, très présent sur la ville avec 6 programmes annoncés intra-muros et près d'une dizaine de programmes lancés ou sur le point de l'être dans le reste du département, communique enfin sur le Tripode, un important programme prévu pour le 4e trimestre 2009 sur l'île. Dans le prolongement du Pont Anne de Bretagne, qui rejoint l'île de Nantes aux limites du centreville, Kaufman & Broad commercialise encore quelques produits sur son Quai Rive Droite, une petite résidence de seulement 30 appartements (entre 278 000 et 305 000 e parking inclus pour 73 à 76 m2). Rue du Bâtonnier Guinaudeau, c'est un promoteur régional, Bâti-Nantes, qui lance Pierre 1er, 17 appartements de 2 à 6-pièces (1 150 000 e pour 208 m2 en duplex). "Nous sommes également sur les bords de l'Erdre, quai de Versailles et boulevard Van Iseghem, avec deux belles résidences d'une trentaine d'appartements, qui seront commercialisés autour de 4 500 W/m2, ajoute François-Régis Bouyer, gérant de Bâti-Nantes. Avec environ 250 appartements livrés chaque année sur la Bretagne, le promoteur s'affiche aussi à Carquefou avec une centaine de logements, entre 2 800 et 2 900 e/m2.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur