Troquer le métro contre les oiseaux

Toujours à l'est mais en grande couronne, la Seine-et-Marne appuie son développement sur un pôle d'attraction version souris verte : Disneyland Resort Paris. Les pouvoirs publics ont sorti leurs euros pour quadriller de transports les lieux. Par le RER A, on se rend en une demi-heure de Neuilly à Val d'Europe, le pôle urbain jouxtant les parcs d'attraction.

Troquer le métro contre les oiseaux
Troquer le métro contre les oiseaux

Vivre au vert chez Mickey.


"Avec ses deux gares RER, sa gare TGV, Eurostar et Thalys, son accès rapide à six autoroutes et aux deux aéroports internationaux d'Ile-de-France, l'exceptionnelle accessibilité de Val d'Europe représente l'un des atouts majeurs de la ville", souligne l'aménageur. La mise en service du TGV Est européen cette année viendra encore renforcer l'offre. Val d'Europe compte 20 000 habitants et devrait doubler de taille d'ici à 2020. Bienheureux ceux qui ont sauté le pas pour habiter les lieux : une étude prouve qu'ils apprécient "la qualité de l'environnement très vert, le RER, la proximité de Paris à 30 km, la sécurité et la possibilité de travailler sur place" ! Près de 90 % d'entre eux sont prêts à recommander à leurs amis de venir s'installer à leurs côtés. Dans l'ensemble, ce sont de jeunes familles de trois personnes, âgées de 32 ans en moyenne. Mickey séduit les petits, mais aussi les éternels adolescents : Disneyland® Resort Paris est devenue la première destination touristique d'Europe. Val d'Europe est constitué de cinq petites communes : Bailly-Romainvilliers, Serris, Coupvray, Chessy et Magny-le-Hongre. On peut trouver une offre immobilière de qualité à un prix abordable, comme les maisons de 5 à 6-pièces de la Villa Médicis de Promogim à Serris : 3 500 e/m2. Ou les appartements de la Cité des Arts signés Bouwfonds Marignan, en face du nouvel hôtel de ville, à 3 250 e/m2.


Côté nature dans le Val-d'Oise.


Dans le nord-ouest de l'Ile-de-France se situe le Val-d'Oise, un département composé aux deux tiers des espaces ruraux du Vexin français. L'autre tiers est une ceinture urbaine qui va de Cergy-Pontoise jusqu'aux grands ensembles de Sarcelles/Garges-lès-Gonesse en passant par les populaires Argenteuil/ Bezons et les communes résidentielles de la vallée de Montmorency. Un patchwork de 185 villes. Le Valdoisien est le plus jeune Francilien : 30 % de la population a moins de 20 ans. Et il a les oreillessensibles. Il mène une bataille au long cours contre l'aéroport de Roissy, dont les avions survolent 450 000 de ses concitoyens, soit presque un habitant sur trois. Le Conseil général a déposé une plainte auprès de la Commission européenne afin de demander l'arrêt des vols de nuit. Pour se mettre en conformité avec les objectifs du nouveau Sdrif (Schéma directeur régional de l'Ile-de-France), le Val-d'Oise devra augmenter son offre de logements. Joël Aouste, le responsable de l'urbanisme et de l'habitat du Conseil général, est clair sur le sujet : "Le département serait contributeur à hauteur de 6 000 logements par an alors que la moyenne annuelle actuelle est de 4 000 à 5 000." Où construire ? Dans l'agglomération de Cergy-Pontoise, la vallée de Montmorency autour des pôles gares et sur les Rives de Seine, le secteur sud bien situé par rapport à Paris et La Défense. Cergy bénéficie de bonnes liaisons : trois lignes SNCF, RER A et C, A 15 et bus express vers Roissy. Argenteuil et Sarcelles ont aussi leurs stations RER, mais l'ensemble des communes valdoisiennes vit dans la mouvance de la gare Saint-Lazare et de l'A86. A Cormeilles- en-Parisis, le quartier des Bois- Rochefort se veut exemplaire sur le plan environnemental. Une première phase de réalisation de logements et d'activités couvrira les années 2007-2010, durant lesquelles seront construites une école de 11 classes et une crèche de 60 berceaux. Les programmes immobiliers incluent force espaces verts. Argenteuil propose régulièrement une offre significative, notamment de maisons, aux portes de Paris.


De Massy à Parly 2.


Dans le sud de l'Ilede- France, l'Essonne marie les espaces naturels avec les centres urbains et économiques (Evry, Corbeil-Essonnes, Massy, Palaiseau, Savigny-sur-Orge). "Le département est né sous le signe de l'eau à l'image d'Exona, déesse gauloise des rivières dont il tire son nom", rappelle le Conseil général. La Seine, la Bièvre, l'Orge, l'Yerres, l'Essonne, la Chalouette, la Renarde, la Juine, l'Yvette : autant de cours d'eau le long desquels flâner le dimanche. Le sud est la région de petits bourgs historiques et le nord des pôles urbains. Le réseau de transports s'est développé autour des autoroutes (A6, A10 et Francilienne), du train (TGV, SNCF, RER), de l'avion (Orly) et de 1 200 km de routes départementales permettant des liaisons rapides d'une commune à l'autre. Figure de proue du département, Massy concentre un pôle international et multimodal de transports, de grandes entreprises et une offre immobilière régulièrement renouvelée. Pour 3 600 e/m2 de moyenne, on peut s'offrir les appartements du Tasmania de Bouwfonds Marignan, lancé récemment. Un programme à quelques minutes de la gare RER Massy Verrières et des commerces. Remontons, pour conclure cette balade, vers le nord-ouest et pénétrons dans le saint des saints franciliens : "la banlieue ouest". Le sanctuaire de la belle maison ancienne et du coquet prieuré rénové près de Saint- Germain-en-Laye ? Pas seulement. Les Yvelines sont ouvertes sur la vie actuelle, avec les centres commerciaux de Vélizy et de Parly 2. Cette dernière "grande ville commerçante" est un concentré de 200 boutiques parisiennes, où il est facile de garer pour faire du shopping, à l'inverse de la rue de Grenelle. On peut choisir de vivre dans le confort dans une résidence de Cogedim ou de Windsor, au Chesnay ou à Port-Marly. Ou de pousser jusque dans l'orbite de Versailles, à Saint-Cyr-l'Ecole. Chatou, Houilles, Poissy, Sartrouville, Conflans- Sainte-Honorine, Montigny-le-Bretonneux et d'autres encore bénéficient du RER. Le nerf de la guerre en Ile-de-France.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur