Tout ce que vous devez savoir pour bien acheter une maison

Tous les sondages le démontrent : les trois-quarts des Français considèrent
la maison comme la forme idéale de l’habitat. Un plébiscite qui n’est pas prêt d’être détrôné, même si la maison doit aujourd’hui s’adapter aux évolutions.

Tout ce que vous devez savoir pour bien acheter une maison
Tout ce que vous devez savoir pour bien acheter une maison

Bien qu’elle soit un rêve pour de nombreux Français, la maison individuelle n’en subit pas moins le contrecoup de la crise. Pour preuve, avec 126 600 unités en 2012, les ventes ont chuté de 16 % par rapport à 2011, soit 22 000 ventes en moins. Certes, la baisse est moins forte qu’en collectif neuf (-28 % sur un an). Malgré tout, la part des primo-accédants qui constituait une clientèle privilégiée pour la maison individuelle, affiche un recul de -32 %. Et l’année 2013 ne semble pas se présenter sous de meilleurs auspices. Selon les tout premiers chiffres publiés par l’Union des maisons françaises, le mois de janvier 2013 a été catastrophique, l’activité ayant reculé de -38 %. Difficile de préjuger de toute une année sur un seul mois. Seulement, voilà, selon l’Union, le mois de janvier donne généralement la tendance de l’année entière. S’il est négatif, l’année est négative. Ainsi, janvier 2012 avait débuté par une baisse des ventes de -16 % et s’est terminée par un recul d’activité similaire en fin d’année. Seule exception à la règle, l’année 2009 qui avait démarré à -36 % après la crise de l’été 2008, mais qui s’était soldée par une hausse d’activité de 12 % en raison du plan de relance de l’économie de l’époque.


 


48 % des projets immobiliers concernent une maison


 


Dans ces conditions, les perspectives 2013 ne sont pas très bonnes. Les taux ont beau être à des niveaux historiquement bas, les candidats à la maison individuelle sont timorés, peu enclins à faire des projets de construction alors que, parallèlement, les banques ont durci leurs conditions d’octroi. D’où la pénalisation qui en résulte au niveau de la clientèle des primo-accédants. D’ailleurs, une enquête Ipsos/Caron Marketing indique qu’en quatre ans l’âge moyen des acquéreurs est passé de 39 à 43 ans, illustrant ainsi la baisse de la primo-accession ou, du moins, une entrée plus tardive dans le parcours de l’accession. La flambée des prix des dernières années n’est pas étrangère à ce phénomène, même si elle reste beaucoup plus modérée que sur les appartements. En dix ans, le prix des maisons a progressé de 52 % alors que, parallèlement, les revenus n’ont grimpé que de 43 %. La mise en application de la RT 2012 depuis le 1er janvier 2013 ajoute à cette difficulté puisqu’elle renchérit le prix des maisons de 8 à 12 %. Toutes ces raisons font que l’UMF prévoit une accentuation du fléchissement des ventes en 2013 (-25 % sur l’année). Malgré tout, l’attrait pour la maison ne se dément pas, en forte hausse cette année : 48 % des projets immobiliers concernent une maison (40 % l’an passé). Si vous faites partie de ces acquéreurs, voici ce que vous devez savoir avant de vous lancer dans votre projet.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur