1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. Toulouse, une belle constance et des projets porteurs. 2ème ville où investir en 2014

Toulouse, une belle constance et des projets porteurs. 2ème ville où investir en 2014

Un plan local d’urbanisme de 6 000 logements par an, le développement du réseau de transports, des pôles économiques en devenir, Toulouse s’active sur tous les fronts.

Toulouse, une belle constance et des projets porteurs. 2ème ville où investir en 2014
Toulouse, une belle constance et des projets porteurs. 2ème ville où investir en 2014

Rien d’étonnant à ce que Toulouse conserve la 2e place de notre palmarès. Quatrième ville française, elle est aussi le premier pôle économique du Grand Sud-Ouest. Avec ses pôles de compétitivité (aéronautique, espace...), de recherche, ses universités (89 000 étudiants), ses projets Montaudran Aerospace, parc des Expositions, Quai des Savoirs, Oncopole, future ligne de tram Envol..., la ville rose continue d’attirer près de 20 000 habitants extralocaux chaque année, dont 14 000 pour Toulouse intra-muros. Selon les derniers chiffres de l’Insee, elle compte officiellement 455 002 âmes et l’agglomération plus de 700 000. Et si l’essentiel de cette croissance tient à l’affluence d’une population originaire de Midi-Pyrénées (21 %) d’Aquitaine (10 %), du Languedoc- Roussillon (8 %), les nouveaux habitants sont aussi, pour une part non négligeable (13 %), originaires de la région parisienne et d’autres départements (32 %).


 


Le retour des investisseurs


Pour accueillir dignement ces nouvelles populations, Toulouse déploie donc une politique de construction ambitieuse depuis la dernière décennie. Rien qu’intra- muros, le plan local d’urbanisme (PLU) prévoit de bâtir 6 000 logements par an. Car la ville prépare également l’arrivée de la future ligne à grande vitesse (LGV). Certes, elle n’est programmée que pour 2024, mais dix ans, c’est peu à l’échelle de la politique d’une agglomération. Elle doit donc notamment s’activer à rendre concret son projet Euro Sud-Ouest. Ce dernier a en effet pour vocation d’accompagner l’arrivée de la LGV, et prévoit le réaménagement de la gare Matabiau. Un pôle d’échange multimodal devrait y voir le jour, ainsi que des milliers de logements, des commerces, des équipements... Ailleurs, ce sont des projets comme la Cartoucherie (écoquartier de 3 000 logements) qui devrait voir ses premiers habitants emménager autour de 2015. Côté marché immobilier, le neuf se redresse. En 2013, les ventes ont progressé de 10 % sur un an par rapport à 2012. Et si les investisseurs avaient, un moment douté de l’intérêt d’investir, ils sont de retour, puisque la FPI note une croissance des ventes de +9 % de la part de cette clientèle. Dans ces conditions, les valeurs continuent de progresser (+1,8 %). Dans les secteurs les plus porteurs, tels Les Minimes, un studio de 22 m2 acquis hors Duf lot à 122 000 €, rapporte autour de 3,4 % par an. Avec le Dufl ot, il peut procurer 4,5 % fi scalité incluse. Dans l’ancien, les rendements oscillent, selon les quartiers, entre 4 et 5 %. Quel que soit votre choix, privilégiez les constructions proches d’un métro pour rallier facilement le centre-ville car ils attirent davantage les locataires.


 


Indicateurs Toulouse :


--> Démographie : + 2,38 %


--> Emploi : + 0,18 %


--> Étudiants : + 3,3 %


--> Prix moyen au m2 dans le neuf : 3 720 € (+ 1,8 %)


--> Prix moyen au m2 dans l’ancien : 2 500 € (- 1,4 %)


--> Loyer d’un studio : 15,8 €/m2 (+ 0,8 %)


--> Loyer d’un 2-pièces : 11,6 €/m2 (+ 2,2 %)


--> Part des investisseurs : 60 %

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur