Timide reprise des ventes dans le neuf en Ile-de-France

Malgré des signes d’embellie, avec l’augmentation du nombre de primo-accédants et le retour des investisseurs, le marché du logement neuf francilien se montre encore fragile.

Timide reprise des ventes dans le neuf en Ile-de-France
Timide reprise des ventes dans le neuf en Ile-de-France

Au cours du premier  semestre, les ventes de logements neufs enregistrent une légère hausse de 2 % (10 231 unités) dans la région, par rapport au premier semestre de l’an dernier. À l’origine de cette modeste amélioration : l’augmentation du nombre des accédants à la propriété (+ 8 %), soit 7 389 achats. Les investisseurs se sont montrés plus actifs malgré une baisse des ventes de 10 % par rapport au premier semestre 2012. Leur part de marché continue de s’effriter pour ne représenter que 28 %, contre  32 %  l’an  dernier.  Corollaire  d’une  situation encore éloignée du beau fixe des années passées, « les mises en vente continuent de plonger  », déplore la FPI. Elles sont en baisse de 29 % depuis le début de l’année. Malgré la prudence des opérateurs, l’offre disponible a progressé de 10 % en un an ; elle représente 11,5 mois de commercialisation, pratiquement deux mois de plus qu’il y a un an. Bonne nouvelle tout de même pour les acquéreurs : le prix moyen s’oriente nettement à la baisse dans la région. Par rapport à l’an dernier, le deuxième trimestre a vu ses prix chuter de 5,6 %. Une tendance rare dans une région suscitant autant de convoitises.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur