Terrasse ou jardin privé : le rêve côté luxe

En ville, ce sont surtout les appartements des derniers étages qui offrent des terrasses, tandis que les jardins prolongent les rez-de-chaussée. Et ce qui est rare est cher.

Terrasse ou jardin privé : le rêve côté luxe
Terrasse ou jardin privé : le rêve côté luxe

Une terrasse en ville fait rêver et s’apparente à un vrai luxe. Par rapport à l’ancien, le neuf a l’avantage d’en prévoir quasi systématiquement aux derniers étages des immeubles, même de moyen standing. Il peut alors arriver que seuls les appartements du dernier niveau puissent recevoir l’appellation haut standing. " La terrasse est un plus, mais ce n’est pas ce qui permet à un programme d’être qualifié de haut de gamme, d’autant que dans Paris, par exemple, il n’est pas toujours possible d’en prévoir ", indique Jessy Armanini, responsable programmes neufs chez Barnes. Dans un souci d’harmonie, les architectes des Bâtiments de France mettent en effet souvent leur veto aux terrasses côté rue, ne les autorisant que côté jardin. Cela étant, dans le haut de gamme, la terrasse doit avoir de bonnes dimensions ou être en rapport avec la superficie de l’appartement. " Dans le Sud, la terrasse est un élément très important, explique Yoann Dorat d’Elipsis, raison pour laquelle notre réalisation de Montpellier propose des terrasses qui doublent la superficie de l’appartement. "


 


Plus près de la nature grâce au jardin


Celle-ci peut même être beaucoup plus généreuse dans certains cas, s’assimilant alors à un véritable jardin sur le toit. À condition que l’adresse soit elle-même exceptionnelle. " À Cannes, le 87 Soligny propose une villa sur le toit avec terrasse de 400 m2, piscine privée et vue sur la mer à 30 000 €/m2 alors qu’aux étages inférieurs, on descend à 20 000 €/m2 ", précise Sylvain Boichut. Même chose sur un programme commercialisé par Sotheby’s près de Porto-Vecchio. " Là, nous proposons 15 appartements de 100 m2 en duplex avec vastes terrasses solarium qui sont une alternative à la villa individuelle et où les prix démarrent à 630 000 €, note Alexander Kraft. Nous avons aussi un autre projet pour ceux qui préfèrent être au plus près de la nature avec des villas dans un domaine privé dont les prix devraient osciller entre 1 et 5 millions d’euros. " Un jardin participe du même désir de verdure. En ville, plus les espaces verts sont rares, plus cet élément valorise un appartement. À condition qu’il préserve l’intimité des occupants...

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur