Sud-ouest : l'accession aidée a le vent en poupe

De nombreuses collectivités et professionnels de la construction ont pris conscience de l'enjeu que représentent les primo-accédants. Résultat : l'offre est bien présente.

Sud-ouest : l'accession aidée a le vent en poupe
Sud-ouest : l'accession aidée a le vent en poupe

Philippe Poilleux, président de la FPC Midi-Pyrénées, le constatait peu après le salon de l'immobilier de Toulouse : "Nous avons observé la présence de très nombreux accédants à la propriété", notamment grâce au doublement du prêt à taux zéro.



Or, depuis des années, un mouvement permet de comprendre cet afflux, principalement sur l'aire urbaine de Toulouse : la moitié des nouveaux arrivants de la région s'installe dans le pôle urbain de Toulouse et, précisément, 70 % des moins de 30 ans, de surcroît souvent qualifiés, choisissent ce territoire. Dans ce contexte, les mesures en faveur de la primo-accession sont les bienvenues et Toulouse a, depuis des années, montré son engagement dans ce sens. La municipalité apporte une aide exceptionnelle en renforçant le prêt à taux zéro de l'État grâce à une avance remboursable sans intérêt sur 15 ans assortie d'une assurance obligatoire qui est payée mensuellement pendant les six premiers mois.


Les établissements bancaires qui ont signé une convention avec l'État pour octroyer le PTZ informent leurs clients de l'aide complémentaire de la ville de Toulouse.


Cette aide est fixée d'après un barème forfaitaire suivant la composition du ménage pour l'acquisition d'un logement neuf. Un ménage composé de quatre personnes peut ainsi se voir attribuer une aide de 12 900 €, soit un peu plus de 71 € mensuels pendant 180 mois.


À Colomiers, la commune a également décidé d'agir en matière de PTZ. Depuis le 1er juillet 2009, la municipalité de Colomiers a en effet décidé d'accorder son aide aux ménages columérins. Il s'agit d'un prêt remboursable sans intérêt, pour tout achat de logement neuf ou ancien, qui vient compléter le prêt à taux zéro de l'État. Il peut se cumuler aussi, pour l'acquisition dans le neuf, avec l'aide du conseil général de la Haute-Garonne. L'effort de la commune n'est pas neutre puisque les montants de l'avance peuvent varier de 4 000 à 8 000 € par logement acquis (hors bonification pour logement social). Ce prêt est accessible en fonction des capacités financières des ménages. À Bordeaux, le PTZ est aussi majoré depuis septembre 2007 par le versement d'une subvention de 3 000 à 5 000 € qui permet de déclencher, soit le PTZ majoré, soit le pass-foncier. Ce dispositif a été baptisé Déclic propriétaire 1. Le dispositif nommé Déclic propriétaire 2 est destiné à faciliter l'accession à la propriété des ménages qui bénéficient de revenus intermédiaires à condition que le logement acquis reste résidence principale pendant au moins cinq ans. Même le conseil général de Haute-Garonne apporte sa pierre en faisant bénéficier, sous certaines conditions, d'un prêt sans intérêt remboursable sur 10 ans, d'un montant de 4 000 € pour un 2-pièces et à 8 000 €pour 5-pièces, avec une majoration de 50 % si la personne concernée est locataire HLM.


En matière d'accession, les secteurs en Anru, permettant de bénéficier du taux de TVA réduit à 5,5 % sont au nombre de cinq en Midi-Pyrénées avec Bagatelle Faourette, Empalot, Reynerie Bellefontaine pour la ville de Toulouse et le Quartier Nord Laubadère à Tarbes ainsi qu'à Montauban. En Aquitaine, les secteurs en zone Anru sont plus nombreux. Parmi les quartiers concernés, on citera celui notamment de Bordeaux - St Jean, des Terres Neuves à Bègles, de Libération à Floirac, de Génicart à Lormont mais aussi dans le Pays basque de Saint-Croix à Bayonne ou du quartier Nord du Peyrouat à Mont-de-Marsan.



Enfin, dans de plus en plus de communes, même parfois les plus petites comme Pierrefiche-d'Olt ou Sazos, les initiatives se multiplient pour permettre aux accédants de bénéficier du dispositif pass-foncier.


Au niveau communautaire, la communauté urbaine du Grand Toulouse a décidé de mettre récemment en place ce dispositif pour "favoriser les parcours résidentiels et lutter contre l'étalement urbain, en développant des formes d'habitat de très bonne qualité environnementale dans les zones urbaines bien équipées".


Dans le cadre du pass-foncier, le Grand Toulouse s'engagera sur 500 logements dans les deux ans et versera aux familles une aide qui varie, selon la taille des ménages, entre 3 000 € pour un ménage de une à trois personnes, à 4 000 € pour un ménage de quatre personnes et plus.



Des programmes en adéquation


Les promoteurs s'adaptent à la problématique de l'accession à la propriété. Sur la Zac Borderouge, Toulouse Habitat est chargée de plusieurs opérations, dont, la résidence Olympe de Gouges, 85 logements, dont 12 en accession. Dans le quartier Bagatelle, à l'Ouest de la ville, en pleine transformation urbaine, la résidence Coeur Bagatelle, signée Bouygues Immobilier propose des logements du 2 au 4-pièces en résidence principale avec une TVA à 5,5 % au lieu de 19,6 %, le tout à 300 mètres du métro ligne A, de la nouvelle bibliothèque, d'un gymnase, des écoles maternelles et primaires. À quelques minutes du centre historique de Toulouse, au pied de la station de métro St Michel, Kaufman & Broad propose Les Jardins du Prieuré, en TVA à 5,5 %, à proximité du futur centre culturel européen. Du studio au 5-pièces, la résidence est commercialisée au prix moyen de 4 074 €/m2, avec une livraison au 2e trimestre 2012.


Parmi les opérations à destination des primo-accédants, notons celle de Cogedim à Cadaujac, aux portes de Bordeaux, entre vignobles et Garonne, pour ce programme immobilier situé à 500 mètres du centre bourg. Les appartements fonctionnels avec jardins ou terrasses affichent un excellent rapport qualité-prix : le 3-pièces est commercialisé partir de 159 000 €.


À l'instar de Vinci, Nexity George V, Eiffage ou Sagec, les professionnels se mettent à l'écoute des primo-accédants très demandeurs d'une offre et de financements adaptés.


À Bayonne, Kaufman & Broad livrera le 4e trimestre 2011 le Domaine de Basoa, à un prix moyen de 3 478 €/m2, situé sur les hauteurs, à 5 minutes du centre-ville avec un accès immédiat aux commerces et à seulement à 10 minutes des plages et à proximité du futur Ikéa et du pôle santé.


La résidence, composée de 40 appartements du studio au 4-pièces, offre la possibilité de bénéficier du pass-foncier. C'est encore à Bayonne qu'est proposée une opération en pass-foncier, avec Icade Capri qui livrera au 3e trimestre 2011 Les Jardins d'Inza, dans le quartier Les Arrousets.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur