Strasbourg, une valeur sûre, 8e ville où investir en 2014

Capitale des institutions européennes, Strasbourg ne manque pas d’atouts pour séduire les investisseurs. Malgré un classement moins favorable qu’en 2013, elle reste dans le Top 10

Strasbourg, une valeur sûre, 8e ville où investir en 2014
Strasbourg, une valeur sûre, 8e ville où investir en 2014

Cette année, Strasbourg rétro- grade de la 4e à la 8e place comme lors de notre premier palmarès en 2012. Cette perte de vitesse tient à plusieurs raisons. Tout d’abord à la dégradation de sa note démographique. Malgré ses efforts, Strasbourg fait quasiment du sur place. Si elle enregistrait 276 867 habitants en 2006, elle n’en compte plus que 276 750 selon la dernière étude Insee.


Le marché retrouve des couleurs


En matière d’emploi, c’est la même chose (- 0,32 %). Sur le plan immobilier, Strasbourg perd aussi des points dans notre classement en raison du comportement des prix du neuf qui chutent très sensiblement, la mettant au 29e rang dans cette catégorie. Pourtant, l’activité retrouve des couleurs. Selon la FPI, les ventes ont progressé de 5 % entre 2012 et 2013. Les promoteurs enregistrent aussi un léger mieux. « Si les acquéreurs en résidence principale restent hésitants, on assiste à une progression des ventes aux investisseurs qui commencent à mieux comprendre le dis- positif Duflot », explique Thomas Declercq, président de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI) de la région Alsace-Lorraine. Leur part, at- teint 57 % des ventes. Il est vrai que les élus de la CUS (Communauté urbaine de Strasbourg) mènent une politique volontariste en matière de construction, et que les opérations y sont nombreuses. Entre 2009 et 2015, le PLH (Programme local de l’habitat) prévoyait 18 000 nouveaux logements (dont la moitié destinée au social). Un engagement en passe d’être tenu. Depuis 2009, la construction de plus de 17 000 logements a été autorisée. Parmi les projets en cours, celui des Deux Rives (Danube, Heyritz, Étoile, Presqu’île Malraux, Lombardie, Port du Rhin...),  qui accueillera bureaux et logements et verra s’installer à terme 8 500 salariés et 20 000 habitants. Le tout à des prix contenus. Car, selon les promoteurs, le marché du neuf ne fonctionne que si les prix ne dé- passent pas 3 200 €/m2. Cela explique sans doute la baisse des prix très significative (-7,1 % sur un an à fin 2013). Cependant, les investisseurs ont tout à y gagner. Près du parc de l’Étoile, des studios de 37 à 55 m2 sont, par exemple, proposés à la vente entre 114 500 et 119 500 € qui offriront avec le dispositif Duflot, des rendements à partir de 4,6 % (hors avantage fi scal). Dans l’ancien, la diversité des prix permet aux investisseurs de trouver des rendements supé- rieurs. Malgré un marché moins porteur, la demande reste bonne et les valeurs ne baissent plus. Elles ont même tendance à grimper. Il en va de même pour les loyers.


 


Indicateurs Strasbourg :

  • Démographie : - 0,04 %
  • Emploi  : - 0,32 % w Étudiants  : + 1,4 %
  • Prix moyen au m2 dans le neuf : 3 310 € (- 7,1 %)
  • Prix moyen au m2 dans l’ancien : 2 390 € (+ 1,3 %)
  • Loyer d’un studio :16,6 €/m2  (- 0,7 %)
  • Loyer d’un 2-pièces  : 11,6 €/m2 (- 0,5 %)
  • Part des investisseurs : 57

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur