Strasbourg entame ses grands travaux

Malgré les quatre heures de trajet en train depuis Paris, Strasbourg n'a jamais souffert de ce relatif isolement. La capitale alsacienne dispose en effet de nombreux atouts : proximité avec l'Allemagne et ses emplois frontaliers, présence d'institutions européennes (Conseil de l'Europe, Parlement Européen), structures universitaires reconnues, prospérité économique grâce au secteur tertiaire, premier réseau de pistes cyclables en France, offre culturelle de premier plan. Le tout dans un cadre enchanteur puisque la totalité du centre historique est classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco. Voilà qui explique pourquoi Strasbourg fut la commune la plus chère de France après Paris entre 1989 et 1995. Depuis, les autres villes se sont largement rattrapées. Aussi avec en moyenne 3 000 e/m2 neuf, mais beaucoup plus à certains endroits, Strasbourg ne s'en tire pas trop mal. "Le TGV est là depuis peu mais on ne note pas de changement concernant les prix, confirme Michel Reverdy, directeur du développement urbain pour la ville et la communauté urbaine de Strasbourg. Pourtant, la conjoncture de l'immobilier neuf n'est pas très active dans l'agglomération. Avec des ventes en légère baisse (134 logements vendus au 1er trimestre 2007) et des mises en vente qui stagnent. "On se pose même la question en sens inverse avec des Alsaciens qui iraient travailler à Paris", s'amuse Jean-Marie Wintemberger, président de la fédération Alsace-Lorraine des promoteurs-constructeurs de France.

Strasbourg entame ses grands travaux
Strasbourg entame ses grands travaux

La rareté du foncier en centre-ville ajoutée au grand nombre de logements sociaux en périphérie, explique par exemple la difficulté des classes moyennes à devenir propriétaires. Pour un 3-pièces du programme de Promogim, le Coeur de Ville, situé au Neudorf, il faut par exemple débourser 210 000 e, soit environ 3 500 e/m2. Dans ce contexte, la zone de Haguenau, avec un mètre carré neuf autour de 2 600 e, tire son épingle du jeu. Mais prochainement la construction devrait reprendre à grande échelle à Strasbourg. Des nouveaux quartiers vont en effet voir le jour entre la gare et le Rhin, principalement le long des canaux (Danube, Bruckhof, Porte de France). Avec à chaque fois, plusieurs centaines de logements neufs. Les quartiers plus anciens vont, eux, connaître un coup de jeune. C'est le cas de la Meinau (670 logements neufs prévus) ou du Neuhof, désormais accessible en tram et dont l'activité économique est "boostée" par son statut de zone franche. "Le Neuhof était un quartier réputé difficile. Mais on y a injecté beaucoup d'argent et il est en totale mutation, confirme Michel Reverdy. Des promoteurs comme Nexity ou Bouygues Immobilier y viennent et cela marche".


Services