1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. Stéphane Theuriau, Président du directoire de Cogedim, directeur général du logement

Stéphane Theuriau, Président du directoire de Cogedim, directeur général du logement

En ce début 2015, nous avons voulu faire le point avec les promoteurs sur le bilan de l’année 2014, les perspectives 2015 et leurs attentes pour faire repartir l’activité immobilière. Stéphane Theuriau, président du directoire de Cogedim, directeur général en charge du logement, nous livre ses analyses.

Stéphane Theuriau, Président du directoire de Cogedim, directeur général du logement
Stéphane Theuriau, Président du directoire de Cogedim, directeur général du logement

D’une façon générale, quel bilan dressez-vous de l’année 2014 et quelles sont selon vous, les perspectives d’évolution du marché de l’immobilier neuf en 2015 ?


Au plan général, le bilan de l’activité immobilière dans le neuf est mitigé mais Cogedim affiche des résultats plutôt positifs. L’activité s’est un peu redressée au cours du second semestre en raison des mesures prises par le gouvernement pour relancer le logement et la construction. Le dispositif Pinel a remplacé de façon opportune le Duflot et a fait revenir les investisseurs privés comme institutionnels en fin d’année. Certes, dans un monde idéal, il faudrait que tous les Français puissent devenir propriétaires, mais ce n’est pas possible et l’investissement locatif a donc un rôle important à jouer. Quant à 2015, je constate qu’il n’a jamais été aussi intéressant d’acheter un logement neuf. Les prix se sont ajustés, les taux de crédit n’ont jamais été aussi faibles et les produits sont de qualité. Tous ces éléments sont rassurants.


 


Quelles sont, selon vous, les priorités à mettre en œuvre pour relancer l’activité de votre secteur ?


Nous attendons toujours le détail des mesures de simplification des normes de construction qui permettraient de faire baisser les coûts de construction sans sacrifier à la qualité et au confort des occupants. Nous avons déjà perdu six mois et il faudrait que les décisions interviennent rapidement. L’élargissement du dispositif Pinel aurait, de son côté, un effet immédiat pour relancer la construction. Pour renforcer l’offre, il faut aussi que les maires se ressaisissent très vite des projets gelés au moment des élections municipales. En région parisienne, le vrai choc de l’offre se fera dans la dynamique du Grand Paris. Et pour créer ce choc, les projets de nouvelles lignes – dont la 15 – doivent se concrétiser rapidement. Chez Cogedim, nous sommes dans une logique industrielle de construction de logement, le tout sous le signe de la mixité, tant à l’échelle de l’immeuble que du quartier.


 


Quelles sont vos grandes opérations immobilières à venir en 2015 ?


Notre opération phare est incontestablement celle de Massy (91) que nous avons commencé à commercialiser au milieu de l’année dernière. On y réalise, place du Grand Ouest, un quartier de ville complet comportant 270 logements en accession libre, 320 en locatif, une résidence séniors, mais aussi des commerces, un cinéma, un centre de congrès… Fin février, nous lancerons aussi, dans la tradition de Cogedim, une belle opération de 83 logements rue du Cardinal Lemoine à Paris. Un peu partout en France, nous prévoyons de lancer plus de 80 opérations en 2015, en progression significative par rapport à 2014.


 


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur