Stéphane Peltier : « Investir dans l’atypique »

Directeur associé de l’Institut du patrimoine (78)

Stéphane Peltier : « Investir dans l’atypique »
Stéphane Peltier : « Investir dans l’atypique »

Qu’en est-il de l’investissement locatif à Saclay ?


On voit peu de projets en vente, mais c’est un très bon marché pour la résidence d’étudiants. Ce sont des bâtiments en général de 120 logements qui se commercialisent très rapidement. Sur les plus de 1300résidences que nous avons sur le marché, nous avons observé un afflux d’investisseurs sur trois résidences de Saclay, dont celles de Nexity et de Réside Études. La population étudiante sera colossale.

Plus généralement, que penser du marché locatif de l’Ouest francilien ?


C’est un marché disparate, souvent plus rentable que dans les Hauts-de- Seine. Pour l’investissement dans le neuf, compte tenu des prix de vente plafonnés, il est impossible de profiter pleinement de la défiscalisation dans des villes chères comme Saint-Germain ou Versailles à 6000/7000 €/m2. Mais la loi de Finances pourrait changer les choses... À Massy et Palaiseau, plusieurs dizaines de 3-pièces sont à louer. C’est un marché vraiment dense, où il faudrait rechercher l’atypique avec, par exemple, vue agréable ou bonne exposition. Carrières-sous- Poissy offre un bon rendement, mais l’élément différenciant revêt aussi de l’importance. À Sartrouville, je conseillerais l’atypique à moins de 4000 €/m2 dans une petite copropriété.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur