Serge Gryzbowski - Président-directeur général d’Icade

Indicateur Bertrand : Quel est aujourd’hui le positionnement stratégique d’Icade ?
Serge Gryzbowski : Icade s’est inscrite dans la modernité en simplifiant ses structures juridiques et en bénéficiant de l’extension du régime SIIC. C’est une foncière-développeur qui intègre tous les savoir- faire du marché de l’immobilier, de l’investissement aux services, en passant par la promotion, dans un contexte de globalisation des marchés. Elle exerce ses activités dans tous les secteurs : logement, bureaux et commerces, immobilier public et parapublic (santé, éducation, culture…). Cette polyvalence fait sa force, pour traiter des opérations complexes à travers des partenariats public-privé ou participer à des restructurations de quartiers, tout en développant une politique d’investissement plus classique. Icade est devenu un acteur incontournable de la ville, par ses compétences et ses atouts pour créer de la valeur tout au long du cycle de production immobilière, à savoir de fortes emprises foncières, une capacité avérée de développement en promotion ainsi qu’une solide assise financière pour l’investissement.
I.B. : En immobilier résidentiel, quels sont vos programmes- phares ?
S. G. : Icade accompagne la commune de Bezons (95) dans le grand projet de la Zac des Bords de Seine. L’opération, composée de deux petits bâtiments représentant un total de 112 logements, est située dans un périmètre de renouvellement urbain. Cette résidence bénéficie de la TVA à 5,5%, ce qui permet aux jeunes actifs de la commune de rester dans leur ville et de travailler par exemple dans le quartier de La Défense, qui se trouve à proximité immédiate. Les jeunes qui souhaitaient devenir propriétaires peuvent désormais réaliser leur rêve, dans un site où la qualité de vie a été pensée en amont. D’ici à l’arrivée du tramway en 2011, 3 200 m2 de commerces et des aménagements urbains de qualité, dont une base de loisirs de 3 hectares sur les berges de la Seine, feront leur apparition. À Bayonne, après consultation de l’aménageur (Sepa, Sem d’aménagement) et de la Ville, Icade a remporté un îlot de 27 maisons groupées, Les Arroussets, des habitations évolutives avec options et prix maîtrisés (clauses anti-spéculatives). L’objectif est triple : répondre à la problématique des prix chers sur la Côte Basque pour les actifs locaux, respecter la labellisation Cerqual Habitat et Environnement et offrir une architecture contemporaine innovante, respectant l’identité locale. Nous venons également d’obtenir des Pyramides d’argent pour certains programmes : en région Alsace- Lorraine avec la Résidence Victor-Hugo à Thionville, dans la catégorie “Qualité de vie au naturel” ; en région Bourgogne avec Les Jardins d’Alix à Dijon, dans la catégorie “Prix du logement durable” ; en région Aquitaine Poitou-Charentes avec Les jardins du Fleuve à Floirac, dans la catégorie “Qualité de vie au naturel” ; en région Ile-de-France avec Arche en Seine à Nanterre (programme en copromotion avec Vinci Immobilier), dans la catégorie “Prix de l’esthétique immobilière” ; en région Côte d’Azur avec La villa Baccarat à Antibes, dans la catégorie “Prix de l’esthétique immobilière”.
I.B. : Comment abordez-vous le développement durable ?
S. G. : Dans la réalisation de ses programmes immobiliers, Icade porte une attention particulière à la conception architecturale et à l’intégration de l’opération dans le paysage. Elle s’engage dans la sécurité et la qualité des réalisations, l’utilisation de matériaux durables et l’optimisation de la consommation énergétique. Icade poursuit son engagement dans la prise en compte des exigences environnementales en phase de construction par l’obtention de certifications Habitat & Environnement, et a mis en place une charte environnementale concernant les opérations de promotion logement.

Serge Gryzbowski - Président-directeur général d’Icade
Serge Gryzbowski - Président-directeur général d’Icade

Indicateur Bertrand : Quel est aujourd’hui le positionnement stratégique d’Icade ?


Serge Gryzbowski : Icade s’est inscrite dans la modernité en simplifiant ses structures juridiques et en bénéficiant de l’extension du régime SIIC. C’est une foncière-développeur qui intègre tous les savoir- faire du marché de l’immobilier, de l’investissement aux services, en passant par la promotion, dans un contexte de globalisation des marchés. Elle exerce ses activités dans tous les secteurs : logement, bureaux et commerces, immobilier public et parapublic (santé, éducation, culture…). Cette polyvalence fait sa force, pour traiter des opérations complexes à travers des partenariats public-privé ou participer à des restructurations de quartiers, tout en développant une politique d’investissement plus classique. Icade est devenu un acteur incontournable de la ville, par ses compétences et ses atouts pour créer de la valeur tout au long du cycle de production immobilière, à savoir de fortes emprises foncières, une capacité avérée de développement en promotion ainsi qu’une solide assise financière pour l’investissement.


I.B. : En immobilier résidentiel, quels sont vos programmes- phares ?


S. G. : Icade accompagne la commune de Bezons (95) dans le grand projet de la Zac des Bords de Seine. L’opération, composée de deux petits bâtiments représentant un total de 112 logements, est située dans un périmètre de renouvellement urbain. Cette résidence bénéficie de la TVA à 5,5%, ce qui permet aux jeunes actifs de la commune de rester dans leur ville et de travailler par exemple dans le quartier de La Défense, qui se trouve à proximité immédiate. Les jeunes qui souhaitaient devenir propriétaires peuvent désormais réaliser leur rêve, dans un site où la qualité de vie a été pensée en amont. D’ici à l’arrivée du tramway en 2011, 3 200 m2 de commerces et des aménagements urbains de qualité, dont une base de loisirs de 3 hectares sur les berges de la Seine, feront leur apparition. À Bayonne, après consultation de l’aménageur (Sepa, Sem d’aménagement) et de la Ville, Icade a remporté un îlot de 27 maisons groupées, Les Arroussets, des habitations évolutives avec options et prix maîtrisés (clauses anti-spéculatives). L’objectif est triple : répondre à la problématique des prix chers sur la Côte Basque pour les actifs locaux, respecter la labellisation Cerqual Habitat et Environnement et offrir une architecture contemporaine innovante, respectant l’identité locale. Nous venons également d’obtenir des Pyramides d’argent pour certains programmes : en région Alsace- Lorraine avec la Résidence Victor-Hugo à Thionville, dans la catégorie “Qualité de vie au naturel” ; en région Bourgogne avec Les Jardins d’Alix à Dijon, dans la catégorie “Prix du logement durable” ; en région Aquitaine Poitou-Charentes avec Les jardins du Fleuve à Floirac, dans la catégorie “Qualité de vie au naturel” ; en région Ile-de-France avec Arche en Seine à Nanterre (programme en copromotion avec Vinci Immobilier), dans la catégorie “Prix de l’esthétique immobilière” ; en région Côte d’Azur avec La villa Baccarat à Antibes, dans la catégorie “Prix de l’esthétique immobilière”.


I.B. : Comment abordez-vous le développement durable ?


S. G. : Dans la réalisation de ses programmes immobiliers, Icade porte une attention particulière à la conception architecturale et à l’intégration de l’opération dans le paysage. Elle s’engage dans la sécurité et la qualité des réalisations, l’utilisation de matériaux durables et l’optimisation de la consommation énergétique. Icade poursuit son engagement dans la prise en compte des exigences environnementales en phase de construction par l’obtention de certifications Habitat & Environnement, et a mis en place une charte environnementale concernant les opérations de promotion logement.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur