Sélectionnez votre logement neuf

Le choix du logement dépend de nombreux critères. Mais l’emplacement reste déterminant.

Sélectionnez votre logement neuf
Sélectionnez votre logement neuf

Votre projet d’acquisition vous remplit de joie et vous êtes enthousiaste à l’idée de faire le tour des promoteurs ou des constructeurs de votre région... Toutefois vous ne devez pas agir sur un coup de tête sans vérifier un certain nombre d’éléments. En particulier le degré d’équipement en commerces, transports, écoles... de votre futur domicile. Pour vérifier que votre futur quartier est à la hauteur de vos attentes, si vous achetez votre appartement ou votre maison à un promoteur, commencez par visiter le lieu où sera implantée la résidence. Certes, au stade de la recherche de votre futur bien, vous ne verrez bien souvent qu’un terrain nu ou un chantier. Quand on achète dans le neuf, en effet, on fait généralement son choix alors que l’immeuble n’a pas été construit. Il faut alors imaginer ce que donnera la construction une fois réalisée et son insertion dans le paysage. Mais ce n’est pas parce que l’on sait qu’on ne verra rien qu’il ne faut pas se rendre sur place. Au contraire, c’est indispensable. Ainsi, vous pourrez vérifier que la description du lieu n’a pas été enjolivée. Sur place, en effet, vous pourrez vous assurer de la distance réelle de votre futur logement aux transports en commun (métro, bus, tramway...).


 


Rendez-vous sur place


Ne vous fiez pas forcément aux équipements projetés qui ne verront peut-être jamais le jour. Mais, à l’inverse, contrôlez par exemple que le terrain vague en face de la future résidence ne recevra pas une construction qui vous ferait de l’ombre. N’hésitez pas non plus à visiter le quartier à différents moments de la journée ou de la semaine. Il vous sera ainsi possible de juger de son calme (ou de ses nuisances). N’hésitez pas non plus à discuter avec les habitants et les commerçants. C’est le meilleur moyen de vous faire une idée de l’ambiance du secteur et de recueillir des informations que le promoteur ne vous donnera pas forcément. Non qu’il ne veuille pas vous les donner, mais parce qu’il ne connaît pas vos priorités. Si vous achetez une maison individuelle à un constructeur, les mêmes précautions s’imposent quant au choix du terrain. En outre, vous devrez vous assurer de sa constructibilité, sauf s’il est en lotissement, puisque dans ce cas il est forcément constructible. Demandez alors à la mairie un certificat d’urbanisme. Concernant l’appartement ou la maison proprement dit, dans la mesure où sa visite ne sera pas possible puisqu’il ne sera pas construit, vous devrez vous contenter d’une maquette et de plans pour imaginer votre futur lieu de vie. Le plan-masse vous indiquera l’implantation du ou des bâtiments de la résidence sur le terrain, leur surface... Le plan des façades précisera la hauteur du bâtiment, le nombre d’étages, l’emplacement des fenêtres, des portes, des balcons ou des terrasses. Le plan de situation vous permettra, quant à lui, de repérer votre futur appartement, son étage, son exposition.


 


Vérifiez les qualités du promoteur


Enfin, le plan de l’appartement indiquera l’emplacement des pièces, leur superficie, l’emplacement des fenêtres et des portes, des équipements sanitaires... Malgré tous ces documents, il ne vous sera pas forcément facile de juger de la qualité du programme. Pour y voir clair, visitez quelques-uns des programmes réalisés par le promoteur pressenti afin de voir leur tenue dans le temps. Discutez avec les propriétaires pour vous assurer de leur satisfaction. Pour vérifier les qualités du promoteur, adressez-vous à la FPI (Fédération des promoteurs immobiliers), qui sélectionne scrupuleusement ses adhérents. Vérifiez aussi qu’il dispose d’une garantie intrinsèque (personnelle) ou extrinsèque (d’un organisme financier par exemple) qui vous assure qu’en cas de défaillance du promoteur votre logement verra tout de même le jour, ou que vous serez remboursé de votre dépôt de garantie si l’opération ne se réalisait pas. Pour choisir votre logement, fiez-vous aux normes existantes. Depuis le 1er janvier 2013, la RT 2012 (Réglementation thermique) est obligatoire pour toute construction nouvelle. Elle prévoit que l’immeuble ne pourra pas consommer plus de 50 kWh/m2/an. Pour vous, c’est l’assurance d’un logement dont les charges seront considérablement allégées. Certains labels vous garantiront aussi un haut niveau de qualité (BBC Effinergie, Promotelec, Qualitel...).


 


Trois règles d'or :

  • Choisissez l’emplacement en fonction de la qualité des transports et des équipements du quartier.
  • Vérifiez les garanties du promoteur ou du constructeur.
  • Fiez-vous aux labels de qualité.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur