Sécurité de l'habitat : Vivre chez soi en toute sérénité…

Pendant les vacances, vous oubliez vos petits tracas. Mais les cambrioleurs, eux, n’oublient pas votre maison! Votre meilleur alliée pour les dissuader ? La sécurité électronique. Elle utilise les dernières innovations technologiques pour vous protéger. Suivez le guide !

Sécurité de l'habitat : Vivre chez soi en toute sérénité…
Sécurité de l'habitat : Vivre chez soi en toute sérénité…

Cette nuit là, Patrick Vieira se trouve avec sa famille dans sa villa du Cannet (Alpes-Maritimes), quand il ressent un violent mal de tête. Plus tard, le malheureux finaliste de la Coupe du Monde s’aperçoit que son 4X4 de luxe a disparu. Il porte plainte. La police s’interroge : et si les malfaiteurs avaient utilisé un gaz paralysant introduit dans les canalisations de la maison du footballeur ? Effrayant ! M. Vieira vient de subir un home-jacking, ou cambriolage en présence des propriétaires. Une nouvelle méthode en évolution “exponentielle”, selon la police… Réseaux de “professionnels” aux moyens ultra modernes, ou fripouilles peu organisées… Le cambriolage ne touche pas que les peoples : 340 000 maisons ou appartements ont été “violés” en France entre juin 2005 et mai 2006. Et si Patrick Vieira s’est fait berné, pourquoi pas vous ?


Une obligation vis-à-vis des assureurs


Les assureurs exigent désormais que vous vous protégiez un minimum contre les voleurs. Portes blindées, barreaux de fer aux fenêtres… Si cela ne suffit pas, l’installation d’une alarme électronique peut s’avérer obligatoire. Malgré ces exigences, nous sommes encore mal protégés. Selon une enquête de l’Observatoire de la Sécurité, 22 % des Français ayant subi un cambriolage n’ont rien fait par la suite pour améliorer leur sécurité ! Quant à ceux qui renforcent leur protection, à peine 20 % choisissent de poser une alarme ! Or, les systèmes de sécurité électronique sont vos meilleurs alliés : ils font appel aux dernières innovations technologiques (GSM, sans fil, numérique, etc.) pour vous protéger des vols. Les prix de ces bijoux anti-intrusion varient de 300 à 3000 € ! Alors, avant de craquer pour un système trop sophistiqué, définissez avec les professionnels le degré de sécurité dont vous avez besoin. Et ne sous-estimez pas l’esthétique. Aujourd’hui, les systèmes d’alarme sont habillés par les meilleurs designers. Suivez notre guide pour y voir plus clair.


Détecter


A l’extérieur, la détection est assurée par des détecteurs périmétriques fixés sur les murs, la toiture ou les fenêtres. A l’intérieur, des détecteurs volumétriques repèrent une personne qui se déplace, grâce au bruit, aux variations de température ou aux ultrasons. Ils sont reliés à une centrale qui enregistre les données et déclenche l’alerte.


Alerter


La sirène doit pouvoir hurler à 100dB pendant au moins une demi-heure en toute autonomie. Sonné, le cambrioleur rebrousse chemin ! Vous pouvez compléter ce dispositif par un flash clignotant qui permet de localiser l’intrus et le déstabiliser.


Protéger en votre absence


Pour être efficaces, ces systèmes de détection doivent pouvoir en permanence contacter quelqu’un : vous, des voisins, ou une société de télésurveillance. C’est pourquoi la centrale est reliée à des numéros de téléphone. Pour plus de tranquillité, vous pouvez opter pour une société de télésurveillance qui fonctionne 24h/24. En cas d’intrusion pendant votre voyage aux Bahamas, les opérateurs du centre de veille appliquent les consignes que vous leur avez laissées : faire intervenir un proche, des vigiles, ou les forces de police.


La vidéosurveillance pour le confort de vos proches


Judas optique électronique, interphones, caméras vidéo miniatures filmant le jardin ou la chambre de bébé… La vidéosurveillance utilise des caméras reliées par un câble ou par radio à un écran de visualisation dans votre salon ou sur votre hall d’entrée. Certains produits permettent à vos amis ou au facteur de laisser des messages vidéo et audio en votre absence.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur