Rouen, conquête de l'Ouest

A une heure de train de la capitale, Rouen est la première grande étape sur la route de la mer. Jeune et active, elle associe patrimoine historique et nouveaux projets. Avec 107 000 habitants et 400 000 à l'échelle de l'agglomération, Rouen, à 135 km de Paris se définit comme la “première métropole du bassin parisien”. “Une étude a montré que les logements neufs sont habités par des personnes qui viennent de Rouen (25 %), de l'Agglo (25 %) et de l'extérieur (50 %)” explique Edgar Menguy, adjoint au maire de Rouen, chargé de la politique de la ville. Relativement proche de la région parisienne, Rouen attire de nouveaux arrivants qui travaillent dans la capitale ou dans l’ouest de la région francilienne… Ville universitaire, mais aussi pôle économique, avec de grandes entreprises comme Renault Cléon ou de grands noms du secteur de la Chimie, l'agglomération est tout à la fois jeune et active. Aux côtés de la cathédrale et des belles maisons à colombages du quartier ancien, un vent nouveau souffle sur Rouen et sur l'ensemble de son agglomération. De grands équipements structurants, comme la grande médiathèque ou le Palais des Sports, de nouvelles infrastructures comme le sixième pont sur la Seine, qui devrait être mis en service l'an prochain, la reconquête des quais : autant de chantiers qui entraînent dans leur sillage la requalification de nombreux quartiers et la rénovation de l'habitat existant, sans oublier la construction de nouveaux logements.

Rouen, conquête de l'Ouest
Rouen, conquête de l'Ouest

Le cœur de ville s'étend.


“Confrontée aux faibles possibilités d’évolution et de densification du centre ancien, la ville a choisi de greffer au centre historique un nouvel espace, capable de porter le développement économique de l’agglomération à court et moyen terme” explique Edgar Menguy. C'est le projet Seine Ouest, qui concerne en fait toute l'agglomération rouennaise et s'étend sur cinq communes du territoire. Longtemps resté en marge de la ville, ce secteur profite aujourd'hui de l'évolution des activités portuaires et part à la conquête de ces friches. L'arrivée d'un Palais des Sports en 2007, l'ouverture prévue l'année suivante d'un centre commercial et de loisirs des Docks signé Jean-Michel Wilmotte, qui devrait occuper 40 000 m2, s'ajoutent à la réalisation d'un nouveau quartier, sur la Zac Luciline, qui associera 50 000 m2 de bureaux à 500 logements neufs. De quoi alimenter le marché immobilier rouennais, particulièrement dynamique : la ville a en effet gagné près de 6 000 nouveaux habitants entre les deux derniers recensements.


Saint-Sever évolue.


“Il faut signaler l'essor majeur de la rive gauche de Rouen, qui a été le lieu de très nombreuses constructions récentes” commente Edgar Menguy à propos du quartier Saint-Sever. Programme de réhabilitation à proximité de la gare, dans le quartier Grammont, logements neufs autour du centre commercial Saint- Sever refait à neuf : ce secteur, qu'on l'appelle rive gauche ou rive sud, connaît aujourd'hui une grande mutation. Le quartier Saint-Sever, avec ses commerces, ses cinémas et sa cité administrative, est devenu un secteur vivant et dynamique de Rouen, et les prix de l'immobilier y ont grimpé et peuvent dépasser les 2 500 €/m2 dans le neuf. C'est là que se concentrent les programmes neufs rouennais : non loin du boulevard de l'Europe, les Jardins d'Amarante, signés Kaufman & Broad, s'affichent à 2 273 €/m2. Toujours aux abords du Centre Commercial Saint-Sever, le Carré Henri Martin, du même promoteur se négocie en moyenne à 2 636 €/m2, pour des appartements le plus souvent prolongés de balcons, loggias ou jardins privatifs. Dans le même quartier, quelques appartements restent à prendre dans la Résidence Mathilde de Nexity George V, avec par exemple un 2-pièces de 40 m2 à 119 000 €. La facture est plus élevée pour le programme Côté Seine de Bouygues Immobilier – avec un prix moyen de 2 836 €/m2 – pour un emplacement privilégié, au nord du centre commercial et au plus près de la Seine.


Des maisons aux alentours.


Rares sont les programmes de maisons en village proposés dans les communes de l'agglomération, où la construction de maisons individuelles est une solution plus répandue. Au Grand Quevilly, à l'ouest de Rouen, le programme de Bouygues Immobilier, Les Jardins des Bruyères, livrable l'an prochain, ne compte plus qu'une maison disponible pour 198 000 €. A l'opposé, à l'est de Rouen, dans la petite ville de Saint-Léger-du-Bourg- Denis, le tout nouveau programme du Domaine des Orchidées de Kaufman & Broad compte 34 maisons associées à une résidence de 28 appartements.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur