RHÔNE AMONT EN TÊTE

Pour les six premiers mois de l'année 2005, les ventes de la périphérie se sont élevées à 1 071 logements (hors Lyon, Villeurbanne et Caluire), avec un secteur qui se démarque immédiatement, celui de Rhône Amont, à l'est de Lyon. Comprenant cinq communes, Décines-Charpieu, Jonage, Meyzieu, Rillieux-La-Pape et Vaulx-en-Velin, cette aire a comptabilisé 329 ventes de logements collectifs depuis janvier 2005. "Sur ces 329 ventes, 79 ont été enregistrées à Décines-Charpieu, 146 à Meyzieu et 82 à Vaulx-en- Velin, où l'on n'aurait jamais soupçonné voilà quelques années qu'il put y avoir une activité immobilière !", explique Xavier Longin, consultant du groupe Adéquation. Sur Vaulx-en-Velin, où l'on trouve entre autres des promoteurs comme Nexity groupe George V ou Marignan Habitat, les prix des opérations s'échelonnent, suivant le secteur, entre 1 800 et 2 500 €/m2, avec une évolution à la hausse. A Décines-Charpieu, où Bouygues Immobilier a prévu de lancer une opération destinée à la fois à une clientèle de primo-accédants et d'investisseurs en 2006, la commune a lancé son projet de "centralité" avec quatre îlots bâtis, sous forme d'une Zac, avec des permis de construire qui devraient être délivrés début 2007, après la mise en service du tramway Léa fin 2006. Comme le soulignait en début d'année son maire, Pierre Crédoz, ce projet consiste à la fois en une "création d'un cœur de ville et une action de redynamisation du commerce dans le secteur du centre de Décines et, par la même, d'une volonté d'inscrire pleinement la ville dans la dynamique de développement de l'Est lyonnais". La Zac, qui s'étend sur près de 4 ha, prévoit 20 000 à 25 000 m2 de logements, services et bureaux ainsi que 5 500 à 7 500 m2 de commerces.

RHÔNE AMONT EN TÊTE
RHÔNE AMONT EN TÊTE

Pour les six premiers mois de l'année 2005, les ventes de la périphérie se sont élevées à 1 071 logements (hors Lyon, Villeurbanne et Caluire), avec un secteur qui se démarque immédiatement, celui de Rhône Amont, à l'est de Lyon. Comprenant cinq communes, Décines-Charpieu, Jonage, Meyzieu, Rillieux-La-Pape et Vaulx-en-Velin, cette aire a comptabilisé 329 ventes de logements collectifs depuis janvier 2005. "Sur ces 329 ventes, 79 ont été enregistrées à Décines-Charpieu, 146 à Meyzieu et 82 à Vaulx-en- Velin, où l'on n'aurait jamais soupçonné voilà quelques années qu'il put y avoir une activité immobilière !", explique Xavier Longin, consultant du groupe Adéquation. Sur Vaulx-en-Velin, où l'on trouve entre autres des promoteurs comme Nexity groupe George V ou Marignan Habitat, les prix des opérations s'échelonnent, suivant le secteur, entre 1 800 et 2 500 €/m2, avec une évolution à la hausse. A Décines-Charpieu, où Bouygues Immobilier a prévu de lancer une opération destinée à la fois à une clientèle de primo-accédants et d'investisseurs en 2006, la commune a lancé son projet de "centralité" avec quatre îlots bâtis, sous forme d'une Zac, avec des permis de construire qui devraient être délivrés début 2007, après la mise en service du tramway Léa fin 2006. Comme le soulignait en début d'année son maire, Pierre Crédoz, ce projet consiste à la fois en une "création d'un cœur de ville et une action de redynamisation du commerce dans le secteur du centre de Décines et, par la même, d'une volonté d'inscrire pleinement la ville dans la dynamique de développement de l'Est lyonnais". La Zac, qui s'étend sur près de 4 ha, prévoit 20 000 à 25 000 m2 de logements, services et bureaux ainsi que 5 500 à 7 500 m2 de commerces.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur