Résidences services : un placement porteur

Destinées généralement à une clientèle d’étudiants, de touristes, de seniors ou de personnes dépendantes..., les résidences services constituent un bon plan. À condition d’être sélectif.

Résidences services : un placement porteur
Résidences services : un placement porteur

Les résidences services classées bénéficient d’un cadre fiscal avantageux. Dès lors que la résidence comporte certains services, l’investisseur peut récupérer la TVA au taux de 19,6 % sur son logement acquis neuf (ou ancien de plus de 15 ans avec travaux de réhabilitation). Fiscalement, deux solutions : soit le Censi-Bouvard, soit le statut de loueur en meublé classique. Avec le Censi-Bouvard, l’investisseur doit être loueur en meublé non professionnel (LMNP). Il bénéficie alors d’une réduction d’impôt de 11 % du prix de revient de son acquisition dans la limite de 300 000 € (soit 33 000 € sur 9 ans minimum, à raison de 3 666 € par an). En contrepartie, le bien meublé doit être confi é en gestion, par bail commercial, pendant 9 ans au moins à l’exploitant de la résidence. Aucun plafond de revenus ou de loyer n’est imposé. Attention ! Prenez soin de vérifi er la solidité du gestionnaire et la pertinence de ses prix de location. Deuxième option : le statut de loueur professionnel (LMP) ou non professionnel (LMNP) qui permet avec le régime réel des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) non seulement de déduire toutes les charges mais d’amortir le bien.


 


Les clés :

  • Une réduction d’impôt de 11 % sans aucun plafond de loyer ou de revenus des locataires.
  • Le remboursement de la TVA à 19,6 %.
  • La gestion obligatoirement confi ée à l’exploitant de la résidence pendant au moins 9 ans.

 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur