Requalifier les friches

L'augmentation des prix a poussé de facto les ménages vers la périphérie. Mais l'année 2006 pourrait voir le retour des accédants vers la ville. Les grands projets initiés par les élus du Grand Lyon arrivent à maturité et les premiers immeubles commencent à sortir de terre. De plus, à la faveur de l'adoption du PLU (Plan local d'urbanisme), de nombreux terrains sont enfin rendus constructibles. Ainsi, quelque 100 ha de friches industrielles vont être réhabilités pour développer des opérations mixtes mêlant logements, bureaux et activités. Les mutations urbaines concernent pratiquement tous les secteurs de l'agglomération lyonnaise.

Requalifier les friches
Requalifier les friches

Par exemple, à Gerland, le secteur du Bon Lait s'étend sur environ 8 ha et le projet va s'attacher à transformer ces terrains en friche en un véritable quartier de ville accueillant des activités, des logements, des commerces, des services et des équipements publics. Au total, environ 120 000 m2, dont 80 000 m2 de logements, vont être bâtis d'ici 2012.


Au coeur du 8e arrondissement, sur l'îlot Berthelot, Nexity construit une ville dans la ville. Sur un site de 5 ha, consacré pendant plus d'un siècle et demi à des activités industrielles, le promoteur va construire 193 appartements dans un programme Apollonia qui comprend également des commerces, une salle de sport et une crèche. Les appartements, livrables fin 2007, vont être commercialisés à partir de 3 100 €/m2.


Toujours dans le 8e, sur d'anciennes zones industrielles, et notamment le site libéré en 1998 par Valéo (équipement automobile), un projet de reconquête est mené par l'Opac du Rhône. Il s'oriente sur du logement intermédiaire et comprend près de 30 000 m2 de résidentiel organisés autour de jardins collectifs privatifs. La réalisation de l'opération s'étalera jusqu'en 2009.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur