Rénovation des logements : misez sur des professionnels reconnus

Le plan de rénovation énergétique des logements conditionnera bientôt les aides de l’État aux propriétaires qui font appel à des professionnels certifiés.

Rénovation des logements : misez sur des professionnels reconnus
Rénovation des logements : misez sur des professionnels reconnus

Grande préoccupation du président de la République qui en a fixé la feuille de route le 21 mars dernier, le plan de rénovation énergétique des logements porte sur un objectif très ambitieux : rénover 500 000 logements par an d’ici à 2017. Un défi qui concerne près de 20 millions de logements construits avant 1975, alors qu’il n’existait aucune réglementation thermique. Résultat, la consommation moyenne d’un logement s’établit à 240 kWh/m2/an, mais peut grimper à 400 kWh/m2/an et plus en maison individuelle. Or, le Grenelle de l’environnement impose une consommation d’énergie divisée par trois à l’horizon 2020. Le marché de la rénovation représente aujourd’hui environ 24 millions de logements, dont 13,4 % sont individuels. Il faut en effet savoir que le bâtiment est le secteur le plus consommateur d’énergie, principalement pour le chauffage et l’eau chaude. D’où la nécessité d’inciter à la rénovation énergétique des logements. Mais, pour les rendre efficaces, encore faut-il encourager les propriétaires à réaliser des travaux qui auront un réel effet sur la réduction des consommations et former les professionnels du bâtiment. C’est la raison pour laquelle, pour atteindre ces objectifs ambitieux, le plan dévoilé passe par le qualitatif. À travers ce plan, il s’agit de garantir aux particuliers que les travaux de rénovation qui seront effectués, permettront de réaliser les économies d’énergie souhaitées. Ce plan comporte ainsi une série d’engagements qui visent à professionnaliser la filière et à organiser la montée en compétence des entreprises et des artisans. Juste avant l’été, le ministre du Logement, Cécile Duflot, a annoncé qu’à compter du 1er juillet 2014, les aides publiques (Eco-PTZ et crédit d’impôt développement durable) qui seront distribuées aux ménages souhaitant faire des travaux de rénovation énergétique de leur logement, seront conditionnées au recours à des professionnels certifiés. Ils devront être dotés de la certification "reconnu Grenelle de l’Environnement " (RGE). Mise au point par l’Ademe avec le ministère du Développement durable et les professionnels du bâtiment (FFB, Capeb, Qualibat, Qualit’EnR, Qualifelec), cette certification s’appuie sur une charte d’engagement comportant des exigences en matière de neutralité et d’indépendance, de qualification (accréditées par le Cofrac). À noter qu’à l’heure actuelle 7 500 entreprises bénéficient de la certification RGE. Le gouvernement estime qu’il faut 30 000 entreprises certifiées pour parvenir à la rénovation de qualité des 500 000 logements programmés par an.


 


Les clés :

  • 500 000 logements à rénover chaque année.
  • Des aides aux travaux (Crédit d’impôt, Eco PTZ) conditionnées au recours à des professionnels certifiés.
  • Une certifi cation RGE (reconnu Grenelle de l’environnement) exigeante.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur