Reconstruire la ville sur la ville

Pour muscler l'offre de logements neufs, et donc contribuer à stabiliser les prix, le PLH voté en octobre dernier affiche l'objectif ambitieux de construire 4 500 logements, dont 1 000 à Rennes, chaque année jusqu'en 2012. "Les 37 communes de l'agglomération ont approuvé ce PLH et doivent prendre leur part de nouveaux programmes,sociaux ou privés, à hauteur de 6 % du nombre de résidences principales de leur territoire. Par exemple, une commune comprenant 1 000 logements au 1er janvier 2003 devrait livrer 60 nouveaux logements chaque année" explique Maurice Lelièvre.

Reconstruire la ville sur la ville
Reconstruire la ville sur la ville

Rennes se renouvelle.


Quant à Rennes, qui ne dispose plus de foncier libre, elle est partie à la reconquête de ses friches urbaines pour libérer du terrain. Certaines sont modestes, comme la Zac privée où Seri-Ouest et le groupe Pigeault développent, sur les terrains de l'ancienne papeterie de Bretagne, au nord de la Vilaine, 250 logements et 4 500 m2 de bureaux au bord de l'eau, le long d'une promenade plantée. Au nord-ouest, sur les terrains de l'ancienne caserne Mac-Mahon, les premiers des 250 logements seront livrés en 2006. D'autres Zac sont imposantes, comme le vaste projet de La Courrouze dont les 120 hectares sont à cheval sur Rennes et Saint-Jacques-de-la-Lande. L'ancien terrain militaire va accueillir logements, activités, services et équipements, avec pour slogan le mélange des genres à tous les niveaux : mixité des catégories sociales et des générations, des architectures, des quartiers. "Je crois que cet esprit de mixité est présent à l'échelle de toute l'agglomération, la Courrouze est un bon laboratoire, qui va servir à tout le monde" constate Maurice Lelièvre. Les premiers coups de pioche devraient retentir cette année sur les anciens terrains du Giat, près de Cleunay, où seront construits environ 600 logements, et du côté de la Rocade, où Les Dominos accueilleront 33 000 m2 de bureaux. Sur le territoire de Saint-Jacques, ce sont les travaux des 280 logements de la Pilate qui démarrent. Les premières livraisons sont attendues en 2009. "Pour les 10 prochaines années, nous avons un potentiel théorique de 19 000 nouveaux logements.Nous pourrons donc sans doute aller au-delà des 1 000 logements par an que le PLH nous attribue" résume Hubert Chardonnet, adjoint au maire de Rennes.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur