Quoi de nouveau dans l'Ouest lyonnais ?

La banlieue ouest de Lyon est un savant mélange entre ville et campagne. Très prisée par une clientèle familiale, c'est également le deuxième bassin d'emploi de l'agglomération lyonnaise. Tour d'horizon d'un territoire qui veut préserver son charme.

Quoi de nouveau dans l'Ouest lyonnais ?
Quoi de nouveau dans l'Ouest lyonnais ?

L'Ouest lyonnais est toujours couru. Tant par les entreprises que par les particuliers. Le pôle économique ouest, situé à une dizaine de kilomètres au nord-ouest de Lyon, constitue le second bassin d'emploi de l'agglomération. Il s'étend principalement sur les communes de Champagne-au-Mont-d'Or, Charbonnières-les-Bains, Ecully, La Tourde- Salvagny, Limonest, Marcy-l'Etoile et Tassin-la-Demi-Lune. Derrière ce vivier économique, s'ouvre un territoire particulièrement recherché par les familles. Si l'Est lyonnais souffre encore d'une image un peu dégradée aux yeux du public, l'ouest de l'agglomération lyonnaise cultive son côté campagne et séduit toujours autant de ménages. Ainsi, les communes du Nord-Ouest telle que Ecully, Caluire-et-Cuire ou encore Tassin-la-Demi-Lune sont considérées comme des valeurs sûres. On recherche notamment de grandes maisons bourgeoises en pierre dorée ou des résidences plus modernes. Le succès a un prix. Toujours plus haut. Dans le Sud-Ouest, l'immobilier grimpe également. Tout particulièrement dans l'ancien. Un exemple : à Francheville, les prix des maisons ont augmenté de près de 40 % en 4 ans, s'affichant en moyenne à plus de 260 000 €. Même constat pour le logement collectif. Le mètre carré dans l'ancien dépasse allègrement les 1 800 € auxquels il faut ajouter les frais de notaires. "Le delta avec le prix des logements tend à se réduire considérablement ", note un professionnel immobilier. On atteint des sommets à Sainte-Foy-lès-Lyon, où les appartements de standing montent jusqu'à 2 800 €/m².


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur