Quand l’élégance parisienne rejoint la domotique

Vidéo. Atypique, le programme immobilier Exlatis de Cogedim répond tant aux standards du haut gamme qu’aux dernières innovations technologiques. Visite guidée dans l’une des futures adresses d’exception de la capitale.

Quand l’élégance parisienne rejoint la domotique
Quand l’élégance parisienne rejoint la domotique

Le 80, rue d’Auteuil, dans le 16ème arrondissement, s’enrichira bientôt d’un nouvel immeuble résidentiel redonnant à l’architecture ses lettres de noblesses. Le quartier possède cette singularité d’être depuis longtemps le théâtre des créateurs, qu’ils s’agissent des hôtels particuliers d’Hector Guimard, du Studio Building d’Henri Sauvage ou des lignes cubistes de la rue Mallet-Stevens. Les bâtiments inspirés de l’Art Nouveau ou de l’Art Déco sont légion.


C’est pour être fidèle à cet esprit que le promoteur Cogedim a réuni pas moins de 5 personnalités inventives : Finn Geipel et Anne Demians, architectes de renom, Sarah Lavoine, architecte d’intérieur, Louis Benech, paysagiste et Gregory Ryan, artiste. Le but ? Faire du futur immeuble Exlatis le summum de l’élégance à la française.







Une résidence parée de panneaux métalliques ondulés de couleur gris argent, capable de jouer avec la lumière. Les formes sont assez simples et s’appuient sur de larges balcons, avec des appartements presque tous dotés d’une double exposition. Aux deux derniers étages, les terrasses à 360 ° offrent des vues sans pareil sur le bois de Boulogne ou la Tour Eiffel. Les séjours des appartements les plus grands s’étendent sur 57 m². Les futurs résidents des 93 appartements pourront même composer l’ambiance décorative qui convient à leur style de vie avant la livraison, au 3ème trimestre 2018.


De l’art florale à l’art de vivre


Le jardin intérieur est pensé comme une promenade, et fait écho à la coulée verte qui jouxte la résidence. L’espace s’étire ainsi en grandes étendues vertes ponctuées d’or, reprenant le vocabulaire végétal existant sur l’ancienne voie ferrée. Les plantations s’organisent en damier aux abords des halls, basalte pour le minéral, arbustes pour le végétal. Plus loin, des arbres tous différents : robiniers, érables, Gleditsia triacanthos ”Sunburst“… Une sculpture verticale de Gregory Ryan, saisi dans un alliage de fonte et d’aluminium, viendra se poser dans ce milieu naturel et rappellera le mouvement de l’eau.


L’intérieur du bâtiment n’est pas en reste. Les parties communes, pensée par Sarah Lavoine, font l’objet d’un traitement décoratif inspiré de l’esprit Art déco. Les murs du hall s’agrémentent de jeux de miroirs qui démultiplient l’espace. "La décoration des paliers d’étages convoque l’atmosphère Tiffany’s, avec un parti pris en noir et or rehaussé de lignes géométriques. Les poignées de porte en bronze conçues par Grégory Ryan confirment la rareté de l’adresse", indique le promoteur.


Une qualité de vie qui a un prix. Les studios d’une trentaine de m² sont en vente pour 375 000 €. Très vite, les prix grimpent en fonction de la hauteur et de la superficie du bien. Ainsi, l’appartement du dernier étage, un T5 de 148 m², est proposé à la vente pour 3,3 millions d’euros. Une forte amplitude, les prix au m² allant de 9 000 € à 22 207 € au sein du même bâtiment.


La domotique au cœur du haut de gamme


Comme pour la plupart des résidences luxueuses aujourd’hui, le high tech s’invite à l’ensemble des prestations proposées. Les appartements Exaltis sont équipés d’un système domotique sans fil. Une commande centralisée sur un écran tactile (tablette ou smartphone), sert de point de contrôle et permet à l’occupant de gérer toutes les fonctions de la maison, de l’éclairage à la consommation d’énergie. Des scenarii peuvent être mis en place par le particulier en cas d’absence afin de dissuader les cambrioleurs en jouant sur les lumières de manière fixe ou aléatoire, donnant l’impression que l’appartement est habité.


Un système d’e-conciergerie permettra la mutualisation de boîtes à colis partagées de tailles variées, en plus des boîtes aux lettres privatives. De quoi faciliter les commandes par internet. Le paquet une fois livré sera stocké en lieu sûr dans l’immeuble. Le facteur n’aura plus qu’à avertir la personne concernée en temps réel de son passage.  De quoi en finir avec les files d’attente interminables à la Poste.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur