1. Accueil
  2. Conseils
  3. Actualité
  4. Qu'attendez-vous de la réforme des aides à l'accession autour du prêt à taux zéro + ?

Qu'attendez-vous de la réforme des aides à l'accession autour du prêt à taux zéro + ?

Christian de Gournay, président du directoire de Cogedim

Qu'attendez-vous de la réforme des aides à l'accession autour du prêt à taux zéro + ?
Qu'attendez-vous de la réforme des aides à l'accession autour du prêt à taux zéro + ?

Le nouveau PTZ + va renforcer la solvabilité des primo-accédants par le montant très significatif des crédits qu'il pourront obtenir, sur des durées allant jusqu'à 28 ans. Je pense que ce dispositif va compenser les effets de la hausse des prix que nous connaissons ; et que, par sa composante taux zéro, il va également compenser, au moins pendant quelques années, l'effet d'une éventuelle hausse des taux de crédit.


En espérant que le système bancaire ne va pas simultanément renchérir le coût des crédits complémentaires pour des raisons structurelles, liées notamment aux conditions de refinancement des banques. Je crois également que la concentration des moyens financiers de l'État sur ce seul dispositif va inciter tous les acteurs du marché (des promoteurs aux collectivités locales, en passant par les propriétaires fonciers) à répondre à cette demande.



Christian Rolloy, président-directeur général de Promogim


Avec le nouveau Prêt à taux zéro, réservé aux primo-accédants, la demande devrait clairement se renforcer de la part de ce type de clientèle. Nous pensons que cette nouvelle aide va permettre à une partie de celles et ceux qui ne pouvaient pas acheter jusqu'ici, de devenir propriétaire. Nous espérons que l'avènement de ces primo-accédants dans le circuit de la propriété, viendra compenser la baisse attendue des investisseurs – en 2010, ceux-ci ont quand même représenté globalement les deux tiers des ventes.


Nous estimons, par ailleurs, que le PTZ + ne devrait pas avoir en soi de conséquence sur la hausse de prix des logements.



Alain Dinin, président-directeur général de Nexity


Au cours du 1er semestre, 81 % de nos clients primo-accédants ont bénéficié d'au moins une mesure gouvernementale pour pouvoir acheter leur logement. La mise en place prochaine du Prêt à taux zéro + est positive, c'est une très bonne mesure parce qu'elle défend la solvabilité des ménages les plus fragiles. Grâce à cela, les acquéreurs pourront réduire les mensualités de remboursement de leur prêt ou acheter un logement plus grand.



Guy Nafilyan, président-directeur général de Kaufman & Broad


L'ambition de ce nouveau PTZ+ est de concentrer cette mesure sur les primo-accédants, dont les revenus sont les plus faibles. Ainsi, les acheteurs dont le revenu mensuel est inférieur à deux fois le Smic vont profiter d'un prêt à taux zéro de plus du double du PTZ classique pour l'achat d'un logement neuf, bénéficiant du label BBC, et dans une zone tendue. Cette mesure, complexe dans son application, devrait soutenir l'accession à la propriété en ce qui concerne les primo-accédants en 2011. Quant aux secundo-accédants, leur marché devrait progressivement se débloquer, si l'augmentation des prix de vente reste contenue.



Serge Grzybowski, président-directeur général d'Icade


Dans un premier temps, la priorité absolue des pouvoirs publics a été la poursuite de l'aide à l'accession, en favorisant un parcours résidentiel ascendant. Selon moi, le PTZ + est un bon dispositif, car il a été élaboré en concertation avec les professionnels du secteur, ce qui mérite d'être salué.


En tout état de cause, ce dispositif universel doit permettre de conforter les financements des futurs acquéreurs et de leur donner un complément de solvabilité.


Idéalement, celle-ci doit être la plus longue possible, afin de lisser l'effort financier dans un contexte économique actuel difficile pour les ménages. Les nouveaux accédants constituent la moitié de notre clientèle, et nous souhaitons que cette position perdure, voire augmente en proportion dans les années à venir. Chez Icade, nous ne perdons jamais de vue notre politique, qui consiste à être en mesure de faire accéder le plus grand nombre possible de Français à la propriété.



Jean-Philippe Bourgade, président-directeur général de Bouwfonds Marignan Immobilier


Dans les grandes agglomérations, les jeunes ménages sont aujourd'hui persuadés que devenir propriétaires de leur logement est un rêve, qui ne pourra devenir réalité qu'à très long terme. En témoigne la manière de plus en plus souvent envisagée : acheter d'abord une petite surface locative qui représentera, à terme, le capital nécessaire à l'achat de la résidence principale. Tout ce qui peut favoriser l'accession à la propriété est donc positif. Le nouveau PTZ+ est ainsi accessible à de très nombreuses personnes, et cela va donc dans le bon sens. Toutefois, attention à ne pas tomber dans le piège des aides uniquement réservées aux primo-accédants.


Les « secundo-accédants » auraient aussi bien besoin d'un coup de pouce pour boucler leur plan de financement. Nombreux sont les foyers qui souhaitent racheter plus grand, mais qui hésitent.


C'est dommage, car ces ventes suivies de rachats de logements neufs ont un double intérêt : elles participent à l'augmentation du parc, et aident à fluidifier le marché de l'ancien.


Ceci dit, l'activité de Bouwfonds Marignan, en particulier, ne repose pas sur les aides accordées à la primo-accession. Nos programmes affichent toujours un équilibre entre accession libre ou aidée et investissement locatif.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur