Pyramide d'Or 2016 : les tendances du neuf dans la ville

Réunis à Nice, les promoteurs immobiliers ont débattu des enjeux du logement afin d’anticiper au mieux les besoins de demain. À cette occasion, le concours des Pyramides d’or a distingué les projets les plus innovants. Coup de projecteur sur le lauréat.

Pyramide d'Or 2016 : les tendances du neuf dans la ville
Pyramide d'Or 2016 : les tendances du neuf dans la ville

Le Grand Prix national des Pyramides décerné le 15 juin 2016 revient à Icade Promotion et Vinci Immobilier, pour le programme immobilier baptisé "Gare du sud", à Nice. La maîtrise d'ouvrage et la conception sont signées Reichen et Robert & Associés. Réalisé en co-promotion, ce projet se situe en milieu urbain sur le site de l’ancienne gare de Provence.


Le programme primé comprend la réalisation d’une Halle dont la charpente est inscrite sur l’inventaire des monuments historiques de la ville de Nice, 67 logements libres et 51 logements sociaux, une résidence étudiante de 182 chambres mais aussi des commerces en rez-de-chaussée d’immeuble, une salle de sports, un multiplex de 9 salles de cinéma, un parking de 750 places dont 500 places publiques.



Cette opération d'envergure s’étend sur 2 hectares en plein cœur de ville. L’ancienne Gare du Sud, qui était celle du célèbre "Train des pignes", est un témoin architectural de Nice. Totalement rénové, ce monumental bâtiment date de 1892. Derrière sa façade préservée se trouvent des équipements publics d’animation tout neufs, dont une médiathèque de près de 2000 m2.


Sa grande Halle, accueillera bientôt commerces et restaurants. Le projet situé entre l’avenue principale de Nice (avenue Jean Médecin) et un quartier historiquement populaire, chargé d’histoire, avec une identité et un charme bien particuliers : "La Libé". Ce projet a pour ambition de redynamiser le quartier en valorisant les bâtiments anciens tout en apportant de la modernité.


On y trouve des logements en accession, des logements sociaux et une résidence étudiante sans oublier des services et de l’animation autour du cinéma, de la Halle et des commerces attenants. Ces logements sont conçus avec de grandes terrasses qui s’ouvrent sur la place où règne l’ancienne Halle. Côté rue Binet, une double façade permet de gérer les apports solaires et de faire des terrasses, de réels espaces à vivre. Les balcons-terrasses en cascade accentuent l’effet d’ouverture sur la place ; selon leur exposition, et permettent de visualiser les collines niçoises.


Les trois bâtiments, constitués de 4 résidences, offrent un vaste choix d’appartements, allant du studio 5 pièces et plus. La plupart des logements sont différents dans leur configuration, ce qui leur confère un charme résolument atypique.


3 questions à Alexandra François Cuxac, Présidente de la FPI


Le Figaro : L’édition 2016 des Pyramides est rénovée, pourquoi ?

Alexandra François Cuxac : Les Pyramides n’avaient pas évolué depuis leur création en 2004. A l’occasion de cette 13ème édition, j’ai souhaité créer de nouveaux thèmes. L’objectif est de mettre davantage en lumière le savoir-faire de nos entreprises et de mieux prendre en compte les attentes de nos clients. Ces derniers sont en premier lieu des ménages acquéreurs d’un logement neuf pour y vivre ou investir. Nos projets s’adressent également aux institutionnels ou aux responsables publics en charge de la politique de l’habitat.  La « Pyramide de la mixité urbaine » récompense un projet d’ensemble urbain avec des services associés. Celle du parcours résidentiel  illustre toute la réflexion dans le domaine de l’accession.  Une Pyramide de la responsabilité sociétale récompense les promoteurs qui ont une démarche éthique exemplaire. Une Pyramide du Grand Public permet aux internautes de voter dans toutes les régions. Ce concours est une véritable vitrine pour notre profession.


Le Figaro : Vous souhaitez aussi mettre en avant les plus jeunes

AFC : La FPI agit sur la formation et la transmission de notre métier. Nous avons créé la Pyramide de la première réalisation pour faire émerger une nouvelle génération de promoteurs et valoriser une réalisation innovante. C’est un tremplin, une aide pour une jeune société qui démarre depuis moins de 5 ans. L’acte de construire résulte d’une frénésie de réflexion, de recherche appliquée. Les Pyramides montrent que nos paroles sont aussi des actes.


Le Figaro : Comment se porte le marché du neuf ?


AFC : Après le retour des investisseurs en 2015, cette année augure celui des accédants à la propriété. La confiance revient progressivement.   Les ventes, les permis de construire et les mises en chantiers sont en hausse. Cette bonne santé est liée aux taux d’intérêt très bas. Tant que cela perdure nous sommes assez sereins. Les bons indicateurs ne doivent pas faire oublier les besoins structurels de rénovation. Nous allons faire une série de propositions pour produire du logement plus abordable dont le pays a besoin.
(Cliquez sur "i" pour afficher les informations)


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur