Provence Côte d'Azur : L'embarras du choix de logements neufs

Entre plages, verdure et montagne, les départements du Var ou des Alpes-Maritimes sont composés d'une multitude de paysages et de territoires. L'offre de logements neufs y semble tout autant variée. Tour d'horizon.

Provence Côte d'Azur : L'embarras du choix de logements neufs
Provence Côte d'Azur : L'embarras du choix de logements neufs

Avec près de 550 000 habitants, le territoire Provence-Méditerranée représente 60 % de la population du Var et 90 000 habitants supplémentaires sont attendus d'ici à 2030, selon l'Insee. L'économie locale reste influencée par la forte présence militaire (25 000 emplois militaires et civils dépendent des activités de la Défense) et par le poids important des équipements et services publics (préfecture, hôpitaux, administrations)… Le tissu économique est essentiellement composé de TPE et de PME.



Le Var, un havre entre mer et montagne Toulon est sans nul doute une ville qui a connu de profondes transformations depuis quelques années. La Gare routière départementale, le Palais des sports, le deuxième tube de la traversée souterraine, le nouvel hôpital de Sainte-Musse constituent des avancées qui s'ajoutent à la rénovation des grands axes de circulation comme l'avenue de la République ou la rue François-Fabié.


Désormais, Toulon prend sa place pour jouer son rôle de capitale du Var et l'on y trouve une offre de logements neufs comme ce programme de Cogedim, avec Central Square, livrable au 2e trimestre 2010. À La Seyne-sur-Mer, malgré l'offre de logements née de l'aménagement des anciens chantiers, la Ville a enregistré 4 000 demandes de logements sociaux.


Pour répondre en partie à ces besoins, la commune a lancé la mise en chantier de ces 74 logements du 1 au 6-pièces, troisième réalisation de l'office seynois après la résidence Maréchal-Juin et Les Balcons de Pépiole.


Mais l'offre privée est aussi bien implantée : ainsi, Bouwfonds Marignan vient de lancer Le Suffren, une résidence située entre mer et centre-ville. Entièrement dressé dans un espace arboré, clos et sécurisé, Le Suffren propose notamment des 2-pièces, de 35,96 m2 à 49,33 m2 , pour un budget de 122 000 € à 193 000 €. La livraison est attendue au 1er trimestre 2010. C'est aussi à La Seyne qu'Art Promotion va commercialiser sous peu une opération d'accession à la propriété.


Dans le quartier résidentiel de Châteaubanne, Bouygues Immobilier réalise Bleu Azur, composée de 52appartements du 2 au 4-pièces. Certifiée Habitat et Environnement, cette résidence, livrée fin 2010 et qui bénéficie – sous certaines conditions – de la TVA à 5,5 %, est équipée pour recevoir de l'eau chaude sanitaire solaire. Quant à Nexity George V, il compte lancer plusieurs nouveaux projets. Avec l'Avant Seyne, le promoteur est présent quartier Berthe, un secteur en pleine rénovation. Le programme, livrable au 3e trimestre 2011, compte 31 logements du 2 au 4-pièces.


À La Valette-du-Var, Semexval lance plusieurs opérations. C'est le cas des Patios de La Baume, onze petites résidences dans un quartier protégé, dont la livraison s'étale jusqu'en juin prochain à un prix moyen de 4 100 €, deux garages compris : “Pendant les trois mois de la crise actuelle, nous n'avons pas noté de vente, explique Jean-François Canioni, responsable des programmes immobiliers de la Sem. Désormais les clients reviennent, notamment parce qu'en réajustant leurs prix, ils ont réussi à vendre leur bien. D'autres ont liquidé leur assurance-vie pour se tourner vers la pierre”. La société d'économie mixte lance également Le Carré Jaurès, 21 logements dont il ne reste que cinq appartements à commercialiser, à une moyenne de 3 500 € le m2 et une livraison prévue en juillet.



Des projets ambitieux dans les Alpes-Maritimes


C'est dans un écrin de 4 294 km2, avec un pied dans la Méditerranée, l'autre sur les contreforts du massif alpin que prennent forme les Alpes-Maritimes, où réside plus d'un million de personnes. Pour le volet logement, le bilan 2008 dans les Alpes-Maritimes, dressé par l'observatoire immobilier d'habitat de la CCI Nice-Côte d'Azur, confirme le ralentissement de l'activité constatée au 2e trimestre, dans le neuf comme dans l'ancien.


“Rien que pour le neuf,les chiffres de l'année montrent une chute importante du volume des ventes,avec un recul de 22 %,moins marqué toutefois qu'au plan national, estime l'observatoire. En parallèle, l'offre a très peu évolué en un an, les nouvelles mises en vente tendent à répondre à l'évolution conjoncturelle en affichant une baisse de prix de 5 % sur un an”. Pour répondre à la demande des actifs locaux, le Conseil général octroie, depuis le 1er décembre 2008, une subvention pour l'accession à la propriété d'un logement ancien. Cette subvention peut atteindre jusqu'à 4000 €, et 6000€ pour les jeunes de 18 à 25 ans révolus. Cependant, le prix du bien ne doit pas excéder 150 000€ (hors frais de notaire et frais d'agence).Quoi qu'il en soit, la plupart des communes engagent des projets ambitieux, qui sont autant de signes encourageants à l'égard du marché de l'habitat et des acquéreurs.


À Cannes, l'ex-terrain GDF, en plein coeur du quartier Prado-République, est le site d'un projet d'aménagement urbain exemplaire qui verra, entre autres, une offre permettant l'accès au logement, locatif ou en accession, aujourd'hui difficile pour une majorité de personnes dans cette commune. À Grasse, où la municipalité a choisi de mettre en place un projet global intégrant dans un même effort la réhabilitation du logement dégradé, le développement des équipements publics, la redynamisation du petit commerce et la restauration d'une mixité sociale aujourd'hui très insuffisante, l'offre de logements neufs, même si elle est moins conséquente qu'au plus fort du développement de la commune, n'en reste pas moins réelle. Ainsi, le groupe Sagec réalise à Grasse, sur un site d'exception de plus de 13 000 m2, orienté plein sud, Les Résidences de Toscane, un programme de sept bâtiments sur 2 étages, composé de 2 et 5-pièces dotés de spacieuses terrasses. Le 3-pièces de 64 m2 est commercialisé à partir de 255 000 €. À Nice, où l'on évoque beaucoup la nouvelle ligne de tramway sur l'axe est/ouest, le marché de l'habitat est encore particulièrement diversifié. BNP Paribas Immobilier y commercialise une dizaine de programmes et Icade Capri vient de lancer la résidence Le Solis, à proximité du pôle universitaire St-Jean-d'Angely, avec accès direct au centre-ville par le tramway.


La livraison est prévue en 2010 et ce programme bénéficie de la nouvelle loi de défiscalisation : un studio de 24m2 est commercialisé à partir de 124 000 €.


Plus à l'est, Menton, bénéficie d'un microclimat subtropical qui lui fait presque ignorer l'hiver. C'est dans ce cadre que, face à la mer, Kaufman & Broad réalise Hambury Palace, à l'architecture rythmée de terrasses et de balcons en enfilade... Les appartements, du 2 pièces au 4-pièces familial ou “coup de coeur”, profitent, pour la plupart, de vues exceptionnelles sur la mer. Le prix moyen au m2 est de 9 209 €, et la livraison devrait intervenir au cours du 2e trimestre 2010. Toujours à Menton, le Groupe Promo Concept livrera, au cours de ce deuxième trimestre, L'Alhambra, avec une vue imprenable sur la mer pour un programme situé en centre-ville. Ici, la plage n'est qu'à 900 mètres.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur