Promotelec anticipe les réglementations

Le label Performance de Promotelec a été lancé en juillet 2007. Il propose cinq niveaux, de HPE (Haute performance énergétique) à BBC Effinergie (logements neufs consommant au maximum 50 kWhep/m2/an). Tous vont au-delà de la réglementation thermique en vigueur, la RT2005. Et les demandes n’ont pas tardé à affluer, de plus en plus nombreuses. “Il y a un vrai élan de la part des constructeurs de maisons individuelles.Cette démarche volontaire leur permet de se différencier de la concurrence”, assure Antoine Chevalier, chef de projet pour les labels.

Promotelec anticipe les réglementations
Promotelec anticipe les réglementations

Le 27 juin dernier, un an après le lancement du label, Promotelec attribuait son premier Performance mention BBC-Effinergie à une maison, située à Saint-Sever (40). Réalisée par Jean Bordes Constructions, cette maison de 170 m2 est très peu gourmande en énergie. Son enveloppe thermique est excellente : plancher, murs et combles sont surisolés. Les menuiseries en aluminium/ PVC et les doubles vitrages permettent d’endiguer les déperditions thermiques, tout en favorisant les apports solaires. Cette basse consommation est aussi due aux équipements qui font appel aux énergies renouvelables : modules photovoltaïques, ballon d’eau chaude électrosolaire, pompe à chaleur réversible, etc. Une cuve de récupération des eaux de pluie a aussi été installée à l’extérieur.


“Ça y est, les premières maisons à basse consommation d’énergie sortent enfin de terre, se réjouit Antoine Chevalier. On n’est plus sur le papier, mais dans le concret.Si les énergies renouvelables étaient autrefois alternatives, leur place est aujourd’hui grandissante dans les constructions neuves. Le chauffe-eau solaire, le photovoltaïque et les pompes à chaleur arrivent en tête.”


D’ici à 2010, les pouvoirs publics visent à labelliser un tiers des constructions neuves, à un niveau BBC Effinergie. Le label Performance de Promotelec permet d’anticiper les réglementations thermiques ultérieures et de s’y préparer. “Derrière le label, il y a bien sûr la performance énergétique, mais aussi un signe de qualité globale. Le contrôle à la fin du chantier apporte la preuve que la maison a bien été construite selon les règles de l’art. C’est rassurant,pour le constructeur comme pour l’acheteur”, conclut Antoine Chevalier.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur