Profitez du prêt à taux zéro

Le prêt à 0 % peut vous aider pour votre emprunt. Mais pour bénéficier du doublement du montant, vous devez vous lancer très vite, car cette mesure sera bientot modifiée.

Profitez du prêt à taux zéro
Profitez du prêt à taux zéro

Le succès du prêt à taux zéro n'est plus à démontrer. Selon les dernières statistiques de la société de gestion du fonds de garantie de l'accession sociale à la propriété (SGFGAS), le prêt à taux zéro a concerné quelques 211 500 ménages en 2008 (contre en moyenne 100 000 dans les premières années de sa création).



L'année 2009 devrait également être un bon cru, d'autant que le montant du PTZ a été doublé à partir du 15 janvier. Toujours selon le SGFGAS, le montant de prêt moyen en 2008 se situe à 15 400 €. C'est la zone C, c'est-à-dire les zones rurales, qui distribue le plus de prêts à taux zéro (48,6 % en 2008).


La raison ? Le prix du foncier y étant plus abordable, il est plus facile d'y construire maisons et appartements. La zone B (villes moyennes) vient derrière avec 34,4 % de l'enveloppe des prêts PTZ. Quant à la zone A qui concerne la région parisienne et les secteurs les plus chers de l'Hexagone (Côte d'Azur, zones littorales et Genevois français), elle ne distribue que 16,9 % des PTZ.


En revanche, concernant le coût total des opérations, la zone A l'emporte logiquement avec un montant moyen de 185 700 € contre 136 600 en zone C et 141 700€ en zone B.



Le PTZ maintenu jusqu'en 2012


Depuis qu'il a été instauré en 1995, le prêt à taux zéro a subi maintes modifications.


Et la loi de finances pour 2010 (décret du 30 décembre 2009) apporte encore son lot de changements. Malgré tout, il y a quelques bonnes nouvelles pour les emprunteurs.


Car elle maintient le prêt à taux zéro (PTZ) jusqu'au 31 décembre 2012. Elle proroge même, dans le neuf, le doublement de cette avance sans intérêt jusqu'au 30 juin 2010.


Cette mesure qui avait été prise par le gouvernement pour relancer la construction l'an dernier et qui concernait les offres de prêt émises depuis le 15 janvier 2009, devait, en effet, s'éteindre au 31 décembre 2009. À partir du 1er juillet 2010, le PTZ continuera de bénéficier d'un bonus dans le neuf, mais celui-ci ne sera plus de 100% mais de seulement 50 % par rapport au montant de base qui existait avant le 15 janvier 2009.


Bref, à force de modifications, difficile de s'y retrouver. Alors qui peut bénéficier d'un prêt à taux zéro aujourd'hui ? Pour quels types d'opérations ?


Quel est le montant auquel vous pouvez prétendre ? Autant de questions auxquelles nous apportons ici les réponses. Une chose est sûre : si vous voulez empruntez, les six premiers mois de l'année sont les plus favorables.


Qui peut en bénéficier ?


Pour décrocher votre PTZ, vous devez être primo-accédant ou n'avoir pas été propriétaire de votre résidence principale durant au moins deux ans avant l'offre de prêt.


Quelques exceptions à la règle toutefois : les personnes titulaires d'une carte d'invalidité ou bénéficiant d'une allocation pour adulte ou enfant handicapé ainsi que les victimes de catastrophes qui ne peuvent plus habiter leur logement.


Autre condition et non des moindres : les ressources de l'emprunteur sont plafonnées.


Par exemple, 56875 € pour un ménage de quatre personnes dans les secteurs les plus chers (région parisienne, Côte d'Azur, Genevois français) ou 40 488 € dans les autres régions.


Quel est le montant du prêt ?


Son montant varie en fonction du type d'opérations projeté. Dans l'ancien, il ne peut dépasser le plus petit des montants suivants : soit 50 % des autres prêts, soit 20 % du coût total de l'opération (30 % dans certaines zones). Dans le neuf, ces montants sont respectivement de 100 % des autres prêts ou 30 % du coût total de l'opération (40 % dans certaines zones sensibles).



De nombreuses majorations possibles dans l'immobilier neuf


Pour l'achat d'un logement neuf, le montant du prêt peut être majoré dans les cas suivants :


Si vous bénéficiez d'une aide de votre mairie, de votre agglomération ou de votre département (prêt ou subvention). N'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre mairie.


Vos ressources ne doivent cependant pas dépasser des plafonds légèrement plus bas que ceux cités plus haut. Par exemple : 55 093 € pour une famille de quatre personnes à Paris ou en proche couronne, 50 683 € ailleurs en Île-de-France ou 39 698 €dans les autres régions. Ces conditions respectées, le prêt à taux zéro peut être majoré de 10 000 à 15 000 € selon votre situation géographique.



Si vous achetez un logement neuf est ampillé BBC (bâtiment basse consommation),c'est-à-dire affichant de hautes performances en termes d'économies d'énergie.


Dans ce cas, la subvention peut atteindre 20 000€.



Des aides des collectivités locales


Pour bénéficier d'un prêt à taux zéro majoré, vous devez donc impérativement obtenir une aide de votre mairie, de l'agglomération dont fait partie votre commune ou encore de votre département ou de votre région. Vous avez donc intérêt à vous renseigner, sachant toutefois que la plupart des aides sont éligibles sous conditions de ressources.



Les prêts à 0 % de la ville de Paris. Si vous résidez à Paris, vous êtes particulièrement gâté.


Sachez, en effet, que la ville a mis en place deux prêts à taux zéro, ces deux prêts étant complémentaires au PTZ de l'État et permettant d'obtenir un complément de prêt. À condition


d'être primo-accédant et de respecter des plafonds de ressources (33 895 € pour une personne seule ou 74 843 € pour une famille de quatre personnes). Le premier est le prêt Paris logement à 0 % de la ville de Paris. Il concerne tous les Parisiens qui vivent dans la ville depuis au moins un an, ainsi que les agents de la ville, le personnel soignant de l'AP/HP et les sapeurs-pompiers (sans conditions de ressources). Le montant du prêt est loin d'être négligeable : 36 600 € pour une personne célibataire et 59 400 € dans tous les autres cas. Son remboursement s'étale sur 15 ans. Comment l'obtenir ? Il suffit de vérifier auprès de votre banque (ou d'autres) qu'elles ont signé une convention avec la ville de Paris qui leur permet de délivrer ce prêt.


Mêmes conditions à respecter pour le prêt Parcours résidentiel qui est toutefois réservé à ceux qui sont logés dans le parc social. Le montant du prêt démarre à 36 300 € mais peut monter à 80 000 €pour un couple avec trois enfants et plus.


Autres départements. Nombreuses autresvilles ou départements proposent des aides éligibles au prêt à 0 % majoré. En région parisienne, quasiment tous les départements proposent des subventions à l'achat. Dans les Hauts-de-Seine, par exemple, il existe le prêt Logement 92 dont le montant varie de 20 000 à 50 000 € selon la composition du ménage. En province, les aides ne manquent pas non plus. À Nice, la ville a mis en place un PTZ dont le montant se situe à 50 % de celui de l'Etat dans le neuf et à 33,3 % dans l'ancien, remboursable sur 15 ans.


Toulouse applique également un système de prêt à taux zéro. Pour un logement neuf, l'aide oscille entre 6 600 et 15 900 €selon la composition du ménage. Dans l'ancien, elle se situe entre 3 520 et 8 480 €. Marseille dispose également d'un dispositif d'aide. Il s'agit du chèque Premier logement, accordé aux habitants résidant dans la métropole mais achetant un logement à Marseille même. Le prix du logement doit être inférieur à 2 100€/m2 (2 300 €/m2 s'il s'agit de réhabilitation) ou 2 600 €pour un logement neuf.


En zone de renouvellement urbain (Anru) ou si le programme est éligible au pass-foncier (dispositif qui permet de différer le remboursement de la part du foncier après celui du logement), le prix plafond est fixé à 2 450€/m2. À Nantes, l'aide prend la forme d'une subvention de la mairie dont le montant se situe à 3 000 € pour un ménage de deux ou trois personnes et 4 000 € pour les autres. Même principe à Rennes où l'aide peut varier de 4 000 à 10 000 €, ou à Bordeaux où la subvention s'élève à 3 000 € pour une famille jusqu'à deux personnes et à 5 000€ pour les autres. Ces quelques exemples sont loin d'être exhaustifs. Beaucoup d'autres villes et départements offrent des aides susceptibles de vous aider à financer dans les meilleurs conditions votre logement.


À vous de jouer donc !



Remboursement


Le prêt est, bien entendu, remboursable sans intérêt. La durée de remboursement dépend des revenus de l'emprunteur, mais aussi des modalités des autres prêts consentis pour l'opération, de la localisation du bien et du caractère ancien ou neuf du logement.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur