Prêt principal : jouez la carte des prêts aidés

Quelle que soit la somme que vous récolterez au titre de votre apport, soit par économies personnelles, soit par les petits prêts, cela ne vous suffira certainement pas à boucler votre plan de financement. Il vous faudra alors faire le tour des banques pour trouver une solution adaptée à votre situation. Avant toute chose, privilégiez les prêts aidés et donc les banques qui ont signé des accords avec les pouvoirs publics pour distribuer ces prêts. Parmi ces sources de financement, il faut citer un nouveau dispositif, le Passfoncier, de même que le Prêt à l’accession sociale (Pas).

Prêt principal : jouez la carte des prêts aidés
Prêt principal : jouez la carte des prêts aidés


Pass-foncier


Ce dispositif existait déjà pour la maison individuelle mais la loi de Mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion en a modifié le périmètre. Il devient, en effet, accessible au logement collectif. Avec ce dispositif qui a fait l’objet d’une convention entre l’Etat et le 1 % logement, c’est simple : vous effectuez votre achat en deux temps. Tout d’abord, vous faites construire ou vous achetez un logement neuf dans un programme collectif que vous financez avec un ou plusieurs prêts (PTZ, 1% logement, Pas, prêt bancaire classique…). Vous commencez donc à rembourser tout de suite le logement. Quant à la part du foncier (terrain), vous la financez dans le cadre du prêt Pass-foncier mais vous ne commencez à rembourser qu’une fois le logement payé, c’est-à-dire au bout de 18 à 25 ans (selon la durée des prêts mobilisés pour le logement). Quelques conditions sont à respecter. D’une part, vous ne devez pas, comme pour un prêt à taux zéro, avoir été propriétaire de votre résidence principale depuis au moins deux ans. Vos ressources ne doivent pas dépasser certains plafonds (identiques au prêt à taux zéro).


Enfin, vous devez obtenir une aide d’une collectivité locale (ville, département…) dont le montant oscille entre 4 000 et 5 000 €. Le montant du Pass-foncier est limité à 30 % du coût total de l’opération (50 000 € par exemple en région parisienne ou sur la Côte d’Azur). Durant la période de différé de remboursement (18 à 25 ans), le taux du prêt s’établit à 1,25 % pour les salariés des entreprises cotisant au 1 % logement et à 2,50 % pour les autres, puis 4,50 % pendant l’amortissement du prêt qui ne peut excéder 10 ans. Autres avantages du Pass-foncier, vous bénéficiez d’une TVA à 5,5 % sur le prix du logement (au lieu de 19,6 %).



En outre, ce prêt est assorti de sécurités : garantie de rachat et de relogement en cas d’accident de la vie (chômage, divorce…).



Le Prêt à l’accession sociale (Pas)


C’est également un prêt qui vous permet de financer votre résidence principale. Là encore, vous devez respecter des conditions de revenus (identiques à celles du PTZ). Avec un Pas, vous pouvez financer un logement neuf ou ancien, la construction d’une maison et l’achat du terrain… Dans l’ancien, vous devez respecter certains critères (normes d’habitabilité). Ce prêt bénéficie d’avantages non négligeables : droit éventuel à l’APL selon votre situation, frais de dossier plafonnés, coût de l’hypothèque minoré…


Quant au taux du crédit, il dépend de chaque établissement bancaire, sachant qu’il ne peut pas dépasser un plafond en fonction de la durée du crédit.



Prêts du secteur libre


Dans ce domaine, vous avez l’embarras du choix : prêt à taux fixe, révisable, modulables, à paliers… Vous n’êtes soumis à aucun plafond de revenu, si ce n’est l’obligation de ne pas dépasser un taux d’endettement généralement fixé à un tiers de vos revenus. Pour autant, raisonnez plutôt en “reste à vivre”. De combien avez-vous besoin pour payer vos charges courantes : chauffage, téléphone, électricité, garde d’enfant, transports, impôts… Vous aurez ensuite une idée précise de la mensualité que vous pourrez consacrer à votre achat immobilier. Faites le tour des banques ou des courtiers en ligne (Cafpi, Empruntis, Meilleurtaux, AB Courtage…). Une façon de gagner du temps et de faire jouer la concurrence pour décrocher les meilleures conditions de crédit.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur