Possibilités d'investissement à Lyon et sa région

Même s’il y a encore de bons placements à réaliser dans le centre de la capitale des Gaules (Lyon Confluence, aménagement des friches industrielles sur la presqu’île), l’essentiel se passe dans les quartiers périphériques. Au premier rang desquels, Gerland. “Gerland est un peu à Lyon ce qu’Asnières est à Paris. À savoir, un prolongement de la capitale en pleine mutation notamment dans la Zac du Bon Lait qui offre des programmes attractifs en terme de prix. Autour de 3 000 e/m2”, observe Christophe Volle, en zone ANRU,Vaux-en-Velin affiche aujourd’hui des prix inférieurs à 2 500 e/m2 et inévitablement, il s’agira dans quelques années d’un secteur porteur. Autre valeur, cette fois plus sûre dans l’immédiat, Tassin. C’est un peu le Boulogne- Billancourt de Lyon. La clientèle familiale y est aisée et stable ce qui signifie moins de vacance locative et moins de frais de remise en état. Un investisseur qui en a les moyens à tout intérêt à investir sur place dans un 3-pièces minimum”. Enfin, malgré une augmentation des prix de 9 % en 2007, Saint-Etienne reste la ville de province de plus de 150 000 habitants, la moins chère de France dans le neuf (2 400 e/m2). Il y a peu d’offre, la demande est donc soutenue, conséquence, il ne faut pas hésiter à y investir” conclut Christophe Volle.

Possibilités d'investissement à Lyon et sa région
Possibilités d'investissement à Lyon et sa région

Même s’il y a encore de bons placements à réaliser dans le centre de la capitale des Gaules (Lyon Confluence, aménagement des friches industrielles sur la presqu’île), l’essentiel se passe dans les quartiers périphériques. Au premier rang desquels, Gerland. “Gerland est un peu à Lyon ce qu’Asnières est à Paris. À savoir, un prolongement de la capitale en pleine mutation notamment dans la Zac du Bon Lait qui offre des programmes attractifs en terme de prix. Autour de 3 000 e/m2”, observe Christophe Volle, en zone ANRU,Vaux-en-Velin affiche aujourd’hui des prix inférieurs à 2 500 e/m2 et inévitablement, il s’agira dans quelques années d’un secteur porteur. Autre valeur, cette fois plus sûre dans l’immédiat, Tassin. C’est un peu le Boulogne- Billancourt de Lyon. La clientèle familiale y est aisée et stable ce qui signifie moins de vacance locative et moins de frais de remise en état. Un investisseur qui en a les moyens à tout intérêt à investir sur place dans un 3-pièces minimum”. Enfin, malgré une augmentation des prix de 9 % en 2007, Saint-Etienne reste la ville de province de plus de 150 000 habitants, la moins chère de France dans le neuf (2 400 e/m2). Il y a peu d’offre, la demande est donc soutenue, conséquence, il ne faut pas hésiter à y investir” conclut Christophe Volle.


 

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur