Paysager avant de construire

Plus jeune d'un an que Marne-la-Vallée, Sénart accueille 110 000 habitants sur un territoire grand comme Paris et le Bois de Boulogne (en comparaison Paris compte deux millions de Parisiens). Marylin Huteau, directrice marketing et communication de l'Epa Sénart, évoque avec conviction la qualité paysagère des lieux : "Avant de construire des logements et des équipements,l'Epa a créé de véritables paysages sur ce plateau briard plat à l'origine", se plait-elle à rappeler. "Depuis le début, nous avons planté 200 000 arbres, soit l'équivalent de 200 ha qui sont venus compléter les trois forêts naturelles sénartaises.Rien que l'an dernier,10 000 arbres ont été plantés ! Avant de construire le centre urbain du Carré, nous avions mis en place 3 000 tilleuls et deux énormes canaux qui peuvent rivaliser avec Versailles puisque l'un mesure 700 m et l'autre un kilomètre. Nous avons aussi édifié 70 plans d'eau, ce qui justifie le nombre impressionnant d'associations de pêcheurs de Sénart. Sans oublier les 180 km de liaison douce tracés sur le secteur…". Pour ce qui est de l'activité économique, Sénart n'a pas la locomotive Disney derrière elle pour attirer des entreprises aussi rapidement que Marne-la-Vallée. Le taux d'emplois par actif n'est que de 0,64 (alors qu'il atteint 2 sur Marne-la-Vallée), mais l'objectif est de le hisser à 0,8. Du côté des équipements, Sénart ne fait pas dans la dentelle : le centre commercial de Lieusaint, Le Carré, attire 14 millions de visiteurs, le cinéma 1,2 million de spectateurs et le bowling, le plus grand d'Ile-de-France, a ouvert 36 pistes. Un retail park s'est implanté en novembre et un village des marques viendra le rejoindre en 2009/2010. A la rentrée 2008, ce sera au tour de la cité du meuble et de la maison baptisée "Maisonément" d'accueillir pour la première fois le public dans le prolongement du centre commercial de Bois- Sénart. D'autres équipements sont programmés : halle de sports, mur d'escalade et résidences hôtelières de bon niveau dont manque l'Est francilien. Reste dans les cartons, le projet du plus grand aquarium d'Ile-de-France sur Le Carré.

Paysager avant de construire
Paysager avant de construire

Une offre diversifiée.


90 % des Sénartais vivent en Seine-et-Marne et 10 % en Essonne reliés à la capitale par l'A6, l'A4 et quatre stations du RER D. A titre d'exemple, le trajet Châtelet-Cesson dure une trentaine de minutes en RER. Tant à Saint-Pierre-du- Perray qu'à Cesson ou à Savigny-le-Temple, on trouve des maisons de ville ou de petites villas compactes avec jardins signées LW Habitat (livraison imminente), Gambetta, Kaufman & Broad, Réside Etudes, Nexity Domaines, Gill Promotion… A Savigny, comptez de 260 000 à 316 000 e pour les maisons de 4 à 6-pièces de First Avenue. L'offre étant diversifiée, les appartements se présentent en modèle réduit (le 3-pièces de 50 m2) ou en taille large (le 3-pièces de 70 m2). C'est ainsi qu'à Lieusaint, Icade a mis sur le marché un projet adossé à une grande ferme : 179 500 e les plus petits 3-pièces et 221 300 e les plus grands. Des appartements aussi de Pitch Promotion à Cesson, de L'Immobilière Promex à Savigny… Des projets s'annoncent à Tigery, à Vert-Saint-Denis et à Saint-Pierre-du- Tremblay. Une Zac se trouve en cours de montage à Nandy. A Cesson, celle du Moulin à vent va se prolonger par l'implantation d'activités. A Réau, se précisent la création d'un parc d'activités et la construction de logements. Pratiquement toutes les communes de Sénart construisent ou portent un projet d'une importance plus ou moins grande selon leur taille.


Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur