Patrice Pichet, PDG du groupe Pichet

À la tête d'un groupe qui dispose de cinq directions régionales, 22 filiales et plus de 800 collaborateurs, Patrice Pichet nous expose sa stratégie de développement et son analyse du marché.

Indicateur Bertrand: Promoteur immobilier intégré, votre groupe étend ses compétences à l'ensemble des métiers de l'immobilier. Quels services proposez-vous aujourd'hui ?
>Patrice Pichet : Le groupe Pichet est devenu en 21 ans un acteur incontournable de l'immobilier en France, en posant son empreinte sur l'ensemble du territoire.
Partenaire privilégié des collectivités locales et territoriales, notre groupe porte, grâce à ses compétences, de nombreux projets d'aménagements urbains, favorisant la diversité de l'habitat (lotissements, habitats individuels et collectifs, résidences services, bureaux, hôtels...) dans une démarche de responsabilité citoyenne et environnementale.
Il possède également un véritable savoir-faire dans la réalisation et le développement des projets de parcs d'activités économiques : zone artisanale, zone commerciale, zone tertiaire. Nous avons su étendre progressivement nos compétences à l'ensemble des métiers de l'immobilier : conception, aménagement, ingénierie, construction, commercialisation et gestion. Fort d'une grande capacité d'adaptation et d'une véritable maîtrise professionnelle, nous proposons une conception de qualité et sur mesure de chaque projet immobilier tenant compte des attentes de chacun.
À travers nos filiales, ce sont 800 hommes et femmes qui répondent à une demande toujours plus exigeante des clients, collectivités locales et institutions qui nous font confiance.
Dans un souci de synergie et de transversalité, l'ensemble des compétences du groupe sont regroupées sur un même site : un siège social de 7 000 m2 situé à Bordeaux-Pessac, symbole de sa croissance.
I. B. : Dans ce contexte économique incertain,comment s'adapte votre pôle résidentiel ? Quels sont vos projets majeurs et réalisations en cours ?
>P. P. : Face à ce contexte économique et un accroissement généralisé des exigences de nos clients, nous avons su tirer parti de la situation, d'une part en accentuant la diversification de l'habitat et, d'autre part, en ancrant notre empreinte au niveau national. Parmi les principaux projets et réalisations : le démarrage le 1er février dernier, au coeur de Bordeaux, de la construction d'une résidence de 180 logements en THPE (panneaux photovoltaïques) avec 1 100 m2 de bureaux, et l'achat concomitant d'un foncier qui accueillera un hôtel de 65 chambres.
Par ailleurs, à Dunkerque, nous avons été lauréat du concours d'aménagement urbain du quai Freycinet. Ce projet emblématique va dessiner les contours d'un nouveau quartier moderne sur 10 000 m2 Shon, conjuguant audace architecturale, dynamisme économique et respect de l'environnement.
Dans un souci permanent de mixité, il est prévu la construction et l'exploitation d'une résidence de services, d'une résidence étudiante, d'un espace tertiaire réservé à l'implantation de bureaux et de commerces.
I. B. : Quel regard portez-vous sur l'évolution du marché de l'immobilier ? Et quelles sont, selon vous,les priorités à mettre en oeuvre pour le redynamiser ?
>P. P. : Après la baisse des ventes significative au dernier semestre 2008, le niveau des ventes a repris dès le premier trimestre 2009. L'effet conjugué du doublement du Prêt à taux zéro, du dispositif Carrez/Scellier et de la baisse des taux d'intérêt a eu l'effet escompté et a largement contribué à une reprise des réservations dès le mois de février. Depuis le mois de juin, on observe un taux de transformation des réservations en actes revenu à un niveau normal.
Force est de constater que l'ensemble de la profession a très vite pris en considération l'ampleur de cette crise et a opté pour une démarche réactive et adaptée.
Aujourd'hui, les volumes construits se sont sensiblement ajustés à la demande, dont le premier résultat est d'engendrer une stabilité des prix. Actuellement, l'ensemble de ces dispositions sont primordiales pour les professionnels de l'immobilier et, aujourd'hui, seule la confiance retrouvée de tous les acteurs combinée à une tendance de reprise permettra une redynamisation de ce marché.

Patrice Pichet, PDG du groupe Pichet
Patrice Pichet, PDG du groupe Pichet

À la tête d'un groupe qui dispose de cinq directions régionales, 22 filiales et plus de 800 collaborateurs, Patrice Pichet nous expose sa stratégie de développement et son analyse du marché.



Indicateur Bertrand: Promoteur immobilier intégré, votre groupe étend ses compétences à l'ensemble des métiers de l'immobilier. Quels services proposez-vous aujourd'hui ?


>Patrice Pichet : Le groupe Pichet est devenu en 21 ans un acteur incontournable de l'immobilier en France, en posant son empreinte sur l'ensemble du territoire.


Partenaire privilégié des collectivités locales et territoriales, notre groupe porte, grâce à ses compétences, de nombreux projets d'aménagements urbains, favorisant la diversité de l'habitat (lotissements, habitats individuels et collectifs, résidences services, bureaux, hôtels...) dans une démarche de responsabilité citoyenne et environnementale.


Il possède également un véritable savoir-faire dans la réalisation et le développement des projets de parcs d'activités économiques : zone artisanale, zone commerciale, zone tertiaire. Nous avons su étendre progressivement nos compétences à l'ensemble des métiers de l'immobilier : conception, aménagement, ingénierie, construction, commercialisation et gestion. Fort d'une grande capacité d'adaptation et d'une véritable maîtrise professionnelle, nous proposons une conception de qualité et sur mesure de chaque projet immobilier tenant compte des attentes de chacun.


À travers nos filiales, ce sont 800 hommes et femmes qui répondent à une demande toujours plus exigeante des clients, collectivités locales et institutions qui nous font confiance.


Dans un souci de synergie et de transversalité, l'ensemble des compétences du groupe sont regroupées sur un même site : un siège social de 7 000 m2 situé à Bordeaux-Pessac, symbole de sa croissance.


I. B. : Dans ce contexte économique incertain,comment s'adapte votre pôle résidentiel ? Quels sont vos projets majeurs et réalisations en cours ?


>P. P. : Face à ce contexte économique et un accroissement généralisé des exigences de nos clients, nous avons su tirer parti de la situation, d'une part en accentuant la diversification de l'habitat et, d'autre part, en ancrant notre empreinte au niveau national. Parmi les principaux projets et réalisations : le démarrage le 1er février dernier, au coeur de Bordeaux, de la construction d'une résidence de 180 logements en THPE (panneaux photovoltaïques) avec 1 100 m2 de bureaux, et l'achat concomitant d'un foncier qui accueillera un hôtel de 65 chambres.


Par ailleurs, à Dunkerque, nous avons été lauréat du concours d'aménagement urbain du quai Freycinet. Ce projet emblématique va dessiner les contours d'un nouveau quartier moderne sur 10 000 m2 Shon, conjuguant audace architecturale, dynamisme économique et respect de l'environnement.


Dans un souci permanent de mixité, il est prévu la construction et l'exploitation d'une résidence de services, d'une résidence étudiante, d'un espace tertiaire réservé à l'implantation de bureaux et de commerces.


I. B. : Quel regard portez-vous sur l'évolution du marché de l'immobilier ? Et quelles sont, selon vous,les priorités à mettre en oeuvre pour le redynamiser ?


>P. P. : Après la baisse des ventes significative au dernier semestre 2008, le niveau des ventes a repris dès le premier trimestre 2009. L'effet conjugué du doublement du Prêt à taux zéro, du dispositif Carrez/Scellier et de la baisse des taux d'intérêt a eu l'effet escompté et a largement contribué à une reprise des réservations dès le mois de février. Depuis le mois de juin, on observe un taux de transformation des réservations en actes revenu à un niveau normal.


Force est de constater que l'ensemble de la profession a très vite pris en considération l'ampleur de cette crise et a opté pour une démarche réactive et adaptée.


Aujourd'hui, les volumes construits se sont sensiblement ajustés à la demande, dont le premier résultat est d'engendrer une stabilité des prix. Actuellement, l'ensemble de ces dispositions sont primordiales pour les professionnels de l'immobilier et, aujourd'hui, seule la confiance retrouvée de tous les acteurs combinée à une tendance de reprise permettra une redynamisation de ce marché.

Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur