Pas de rentabilité sans locataires

Qu’elle soit calculée en brut, en net, ou traitée en TRI, la rentabilité tient à un bon emplacement, à un loyer au prix du marché… et, bien sûr, à la présence d’un locataire.

Pas de rentabilité sans locataires
Pas de rentabilité sans locataires


Rien de pire pour un investisseur qu’une vacance locative : le cas échéant, celle-ci va en eff et entamer rapidement le bénéfi ce qu’il peut espérer tirer de son achat. D’autant que, dans le cadre d’un investissement en loi Scellier, il a l’obligation de louer son bien dans les douze mois suivants l’achèvement de l’immeuble ou l’acquisition, si elle intervient après. Sans cela, son avantage fi scal risque d’être remis en question. Le premier réfl exe pour lui est donc de s’assurer que le marché locatif est bien présent sur le secteur oùil prévoit d’acheter. Surveiller les annonces sur Internet, passer des coups de fi l aux agences immobilières, interroger des professionnels ou des commerçants du coin, sont autant de moyens pour évaluer ce marché. Ensuite, le bien doit correspondre à la demande locale : T3 ou studio, chaque logement doit trouver ses locataires à l’endroit où il se situe.


Le propriétaire doit aussi fi xer un loyer en concordance avec les prix du marché local, qui ne correspond pas nécessairement aux plafonds autorisés par le cadre Scellier, ce qui nécessite aussi une étude minutieuse des prix pratiqués. Enfi n, l’emplacement du bien et sa qualité constituent des atouts essentiels pour attirer les locataires. Il est généralement conseillé par les professionnelsde l’immobilier d’acheter dans un immeuble qui associe des logements détenus par des investisseurs, mais aussi par des propriétaires-occupants.



Service

Prenez rendez-vous avec un diagnostiqueur